25/11/2015 11h:12 CET | Actualisé 25/11/2015 11h:12 CET

La Samir en crise: Le ministre Abdelkader Amara fait endosser le responsabilité au principal actionnaire

La Samir en crise: Amara fait endosser la responsabilité au principal actionnaire
La Samir en crise: Amara fait endosser la responsabilité au principal actionnaire

RAFFINERIE - Le principal actionnaire de la Samir plus que jamais sous le feu des critiques. Tout juste épinglé par Mohamed Hassan Bensalah pour sa mauvaise gestion de la raffinerie, le milliardaire saoudien Mohammed Al Amoudi, patron du groupe Corral Petroleum Holding, a été vivement critiqué par le ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement Abdelkader Amara, mardi à la Chambre des conseillers.

La "solution du problème de la Samir passe impérativement par le règlement de ses dettes", a déclaré le ministre, faisant endosser la responsabilité de la crise actuelle "au principal actionnaire qui a géré la raffinerie depuis sa privatisation".

Il a ensuite souligné que lors d’une récente réunion entre son département, celui de l’Economie et Al Amoudi, "les autorités marocaines lui ont signifié qu'elles ne cèderont à aucune pression ou chantage concernant la sécurité énergétique du pays".

Selon la même source, il a été demandé aussi au responsable du holding "d'assumer toute la responsabilité de la crise de la Samir, qui reste lourdement endettée auprès du secteur bancaire marocain et international".

Et de conclure qu’"après la privatisation de la Samir, l'acquéreur (Corral Petroleum Holding) n'a pas veillé à respecter les engagements contenus dans le cahier de charges, alors que l'Etat marocain a exécuté l'ensemble de ses engagements contractuels".

LIRE AUSSI: