MAGHREB
25/11/2015 12h:13 CET

Tunisie: L'État Islamique revendique l'attentat contre un bus de la sécurité présidentielle (DIRECT)

Tunisia's President Beji Caid Essebsi, right, attends a funeral ceremony held at the Presidential Palace in Carthage near Tunis, Tunisia, to honor the members of the Republican Guard killed in Tuesday's bomb blast on a bus, Wednesday, Nov. 25, 2015. Tunisian authorities said Wednesday they have discovered a 13th body in the bus attacked in central Tunis. The body is believed to be the "terrorist who caused the explosion," the Interior Ministry said. (AP Photo/Hassene Dridi)
ASSOCIATED PRESS
Tunisia's President Beji Caid Essebsi, right, attends a funeral ceremony held at the Presidential Palace in Carthage near Tunis, Tunisia, to honor the members of the Republican Guard killed in Tuesday's bomb blast on a bus, Wednesday, Nov. 25, 2015. Tunisian authorities said Wednesday they have discovered a 13th body in the bus attacked in central Tunis. The body is believed to be the "terrorist who caused the explosion," the Interior Ministry said. (AP Photo/Hassene Dridi)

Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué, dans un communiqué diffusé mercredi sur des comptes jihadistes, l'attentat qui a frappé le veille un bus de la sécurité présidentielle en plein coeur de Tunis, faisant au moins 12 morts.

L'auteur de l'attaque est un Tunisien identifié comme "Abou Abdallah al-Tounissi". Muni d'une ceinture d'explosifs, il s'est introduit dans le véhicule et "s'est fait exploser", selon ce texte.

Le groupe a également publié une photo de cet homme, habillé de blanc et portant la ceinture d'explosifs, le doigt levé, la tête et le visage couverts par un foulard.

Le groupe EI a affirmé que 20 personnes avaient été tuées mais, selon un bilan officiel, 12 agents de la garde présidentielle sont morts mardi dans cet attentat. Une treizième dépouille, qui pourrait selon les autorités être celle de l'auteur de l'attaque, a été retrouvée sur les lieux et était en cours d'identification, a indiqué le ministère de l'Intérieur.

"Nous avons 13 cas de décès, 12 martyrs (...) et une personne que nous n'avons pas encore identifiée. Il se pourrait que ce soit un terroriste", a affirmé Saïd Aïdi à la première chaîne de la télévision nationale.

L'attentat a été commis à l'aide de dix kilos d'explosifs, a ajouté le ministère, précisant que la matière utilisée était du Semtex, un explosif très puissant.

Une explosion s'est produite en fin d'après-midi mardi à bord d'un bus de la sécurité présidentielle dans une petite rue perpendiculaire à l'avenue Mohamed-V, l'une des principales artères de la capitale.

Le président Béji Caïd Essebsi a rétabli l'état d'urgence dans tout le pays et instauré un couvre-feu nocturne dans le Grand Tunis.

La Tunisie fait face depuis la révolution de janvier 2011 à l'essor d'une mouvance jihadiste armée responsable de la mort de plusieurs dizaines de policiers et militaires.

Galerie photo Voyez les images

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.