MAGHREB
25/11/2015 13h:19 CET

Tunisie: "Les décisions prises" suite à l'attentat de Tunis "servent l'intérêt du pays" affirme le Premier ministre

New Tunisian Prime Minister  Habib Essid looks on after presenting his second government to the medias, Monday, Feb.2, 2015 in Tunis. Essid from the nationalist Nida Tunis party that won the most seats in October's election named a new Cabinet on Monday that included a single minister from the powerful Islamist Ennahda Party,  Ziad Ladhari as minister of employment. (AP Photo/Hassene Dridi)
ASSOCIATED PRESS
New Tunisian Prime Minister Habib Essid looks on after presenting his second government to the medias, Monday, Feb.2, 2015 in Tunis. Essid from the nationalist Nida Tunis party that won the most seats in October's election named a new Cabinet on Monday that included a single minister from the powerful Islamist Ennahda Party, Ziad Ladhari as minister of employment. (AP Photo/Hassene Dridi)

Le Premier ministre tunisien Habib Essid a affirmé ce matin lors d'une conférence de presse faisant suite à la réunion d'une cellule de crise interministérielle que les "décisions prises servent l'intérêt du pays" qui est en "grand danger".

تصريح رئيس الحكومة إثر إجتماع مجلس الوزراء الاستثنائي #تونس حريصة على مواصلة إنتقالها الدّيمقراطي و الإقتصادي و لن تسمح للمجموعات الإرهابيّة بتغيير النّمط المجتمعي التّونسي .

Posté par ‎الحـــبـــيــــب الصّــــــيد Habib Essid‎ sur mercredi 25 novembre 2015

"Il y a des interventions qui doivent être menées" affirme le Premier ministre, appelant les citoyens "à se conformer au couvre feu", affirmant qu'il sera respecté d' "une façon intransigeante".

Parmi les décisions prises par la cellule de crise, figurent l'application de l'état d'urgence sur l'ensemble du territoire tunisien et l'instauration du couvre feu sur le grand Tunis mais aussi le renforcement de la présence des unités militaires près des lieux sensibles ou encore l’intensification des contrôles au niveau des entrées et des sorties des villes.

Enfin, le Premier ministre tunisien a appelé à l'application effective de la loi de lutte contre le terrorisme et du blanchiment d'argent et à incrimination de toute personne faisant l'éloge du terrorisme.

Toutes ces mesures serviront "à ce que nos forces armées puissent effectuer leur travail dans les meilleures conditions" conclut-il.

Mardi, un bus de la garde présidentielle a explosé près de l'avenue Mohamed V au centre ville de Tunis faisant 13 morts et 20 blessés. Selon les premières informations, un kamikaze se serait fait exploser. L'État Islamique a revendiqué l'attentat.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.