MAGHREB
25/11/2015 08h:53 CET | Actualisé 25/11/2015 10h:26 CET

Attentat en Tunisie: 10 kilos d'explosifs utilisés dans un sac à dos ou une ceinture, la 13ème dépouille toujours pas identifiée (Intérieur)

An ambulance rushes to the scene of a bus explosion in the center of the capital, Tunis, Tunisia, Tuesday, Nov. 24, 2015. An explosion struck a bus carrying members of Tunisia's presidential guard in the country's capital Tuesday, killing at least 12 people and wounding more than a dozen others in what the Interior Ministry called a "terrorist act". (AP Photo/Hassene Dridi)
ASSOCIATED PRESS
An ambulance rushes to the scene of a bus explosion in the center of the capital, Tunis, Tunisia, Tuesday, Nov. 24, 2015. An explosion struck a bus carrying members of Tunisia's presidential guard in the country's capital Tuesday, killing at least 12 people and wounding more than a dozen others in what the Interior Ministry called a "terrorist act". (AP Photo/Hassene Dridi)

Le ministère de l'Intérieur a indiqué que l'attentat ayant causé la mort de 13 personnes dans un bus de la garde présidentielle à Tunis avait été perpétré à l'aide de 10 kilos d'explosifs placés dans un sac à dos ou sur une ceinture explosive.

Dans un communiqué publié mercredi, le ministère de l'Intérieur a également confirmé le fait que 12 personnes tuées avaient été identifiées, tandis que la treizième est toujours en cours d'identification.

"Le 13ème corps est soupçonné être celui du terroriste qui a provoqué l’explosion", a précisé le ministère de l'Intérieur, indiquant que l'identification par emprunte digitale était impossible et qu'une analyse ADN était en cours.

CommuniquéLes premières analyses effectuées par la direction de la police scientifique et technique ont permis d’...

Posted by Ministère de l'Intérieur - Tunisie on Wednesday, November 25, 2015

"L'explosion s'est produite à l'intérieur du bus", avait assuré un agent de la garde présidentielle présent dans le bus au moment de l'explosion.

Dans un témoignage diffusé par Radio Tataouine, l'agent de la garde présidentielle a indiqué que "tout le monde se connaissait", laissant sous-entendre qu'aucune personne extérieure ne se trouvait dans le bus avant l'attentat.

A la suite de cette attaque, le président de la République a décidé de décréter de nouveau l'état d'urgence pour une durée de 30 jours. Un couvre-feu a également été instauré mardi de 21h à 5h du matin sur le Grand Tunis et se poursuivra tous les jours "jusqu'à nouvel ordre", selon les autorités.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.