MAGHREB
24/11/2015 14h:34 CET | Actualisé 24/11/2015 14h:34 CET

Tunisie: Chronologie des attentats et assassinats depuis 2013

A Tunisian demonstrator holds a poster of slain politicians, lawyer and secular politician Chokri Belaid, left poster, and Mohamed Brahmi, during a march to protest a law offering amnesty for those accused of corruption, in Tunis, Tunisia, Saturday Sept. 12, 2015. The controversial draft law on economic reconciliation is a centerpiece of the new government's program and seeks to boost the economy by clearing cases against businessmen and civil servants accused of corruption. (AP Photo/Riadh Drid
ASSOCIATED PRESS
A Tunisian demonstrator holds a poster of slain politicians, lawyer and secular politician Chokri Belaid, left poster, and Mohamed Brahmi, during a march to protest a law offering amnesty for those accused of corruption, in Tunis, Tunisia, Saturday Sept. 12, 2015. The controversial draft law on economic reconciliation is a centerpiece of the new government's program and seeks to boost the economy by clearing cases against businessmen and civil servants accused of corruption. (AP Photo/Riadh Drid

Au moins 12 personnes ont été tuées mardi dans un attentat contre un bus de la sécurité présidentielle à Tunis. Voici les principaux attentats et assassinats depuis 2013 en Tunisie.

2013

  • 6 fév: Assassinat de l'opposant anti-islamiste Chokri Belaïd. Le crime provoque une profonde crise politique et la chute d'un premier gouvernement dirigé par les islamistes d'Ennahda.
  • 25 juil: Assassinat d'un député de l'opposition anti-islamiste, Mohamed Brahmi.
  • Ces deux meurtres sont attribués par les autorités à la mouvance jihadiste. Des extrémistes ralliés au groupe extrémiste Etat islamique (EI) ont par la suite revendiqué ces assassinats.
  • 30 oct: Deux attentats touchant pour la première fois la côte est touristique sont déjoués, notamment à Sousse où un kamikaze se fait exploser sur une plage.

2014

  • 13 juin: Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) revendique pour la première fois de récentes attaques, notamment un assaut fin mai contre le domicile du ministre de l'Intérieur (quatre morts parmi les forces de l'ordre).
  • 16 juil: Quinze soldats sont tués après un assaut "terroriste" à l'heure de la rupture du jeûne pendant le ramadan, sur le mont Chaambi, attaque la plus meurtrière de l'histoire de l'armée.

Depuis sa révolution de 2011, la Tunisie est confrontée à un essor de la mouvance jihadiste, en particulier dans les régions frontalières de l'Algérie et de la Libye. Des dizaines de policiers et de militaires ont été tués.

2015

  • 18 mars: Un attentat, revendiqué par l'EI, contre le musée Bardo à Tunis fait 22 morts, 21 touristes étrangers et un policier tunisien. L'attaque est la première à toucher des étrangers en Tunisie depuis 2002 et la première revendiquée par l'EI, qui sévit en Libye voisine, en Syrie et en Irak.
  • 26 juin: Un attentat contre l'hôtel Riu Imperial Marhaba à Port el Kantaoui près de Sousse, à 140 km au sud de Tunis, fait 38 morts dont un grand nombre de Britanniques. L'attentat, le pire de l'histoire récente de la Tunisie, est revendiqué par l'EI.
  • 17 nov: Dix-sept personnes ont été interpellées depuis le début du mois lors d'opérations antiterroristes, permettant aux autorités de déjouer des attaques contre des "bâtiments sécuritaires" ou des hôtels, affirme un responsable gouvernemental.
  • 24 nov: Au moins 12 personnes ont été tuées dans une explosion contre un bus de la sécurité présidentielle dans le centre-ville de Tunis, selon le ministère de l'Intérieur. Le porte-parole de la présidence de la République a affirmé qu'il s'agissait d'un "attentat".

LIRE AUSSI:Tunisie: Attentat contre un bus transportant des agents de la garde présidentielle à proximité de l'avenue Mohamed V, au moins 12 morts et 16 blessés (Bilan provisoire)

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.