ALGÉRIE
24/11/2015 07h:31 CET | Actualisé 24/11/2015 07h:44 CET

Dix-neuf films en compétition au festival d'Annaba du film méditerranéen

C.F

Dix-neuf (19) longs-métrages, oeuvre de cinéastes représentant 13 pays du bassin méditerranéen, sont au programme du festival d’Annaba du film méditerranéen, prévu du 3 au 9 décembre prochains, a indiqué à la presse le commissaire du festival, Saïd Ould Khelifa.

Produits entre 2014 et 2015, ces films dont certains seront projetés pour la première fois sur grand écran, représenteront l’Algérie, la Tunisie, le Maroc, l’Egypte, la Syrie, le Liban, la Turquie, Chypre, l’Italie, l’Espagne, la France, la Croatie et la Palestine, a annoncé M. Ould Khelifa au cours d’une conférence de presse animée en début d’après-midi à la bibliothèque principale d’Annaba.

La directrice de l’organisation de la diffusion du produit culturel et artistique au ministère de la Culture, Halima Hankour, qui a co-animé la conférence de presse, a inscrit le festival dans le cadre du "défi de rationalisation des dépenses et de dynamisation des productions créatives". Elle a également indiqué que l’hôte du festival sera le grand réalisateur chilien d’origine palestinienne Miguel Littin, avec son film "La ultima Luna".

LIRE AUSSI:Festival d'Annaba du film méditerranéen : renouer avec le "grand cinéma digne d'un grand public"

Les films en lice seront projetés au théâtre régional Azzedine-Medjoubi à raison de 4 longs métrages chaque jour tandis que les films en hors compétition, dont "Hob Echaytane" du jeune cinéaste Abderrahmane Harrath, seront présentés à la maison de la culture Mohamed-Boudiaf.

Au programme de ce festival figurent aussi "Opération maillot" d’Okacha Touita, "Madame courage" de Merzak Allouache, "Impressions of a drowned man" de Kyros Papavassiliou (Chypre) et "Mediterranea" de l’italien Jonas Carpignano.

Plusieurs artistes dont certains ne sont plus de ce monde seront honorés durant le festival, parmi lesquels Amar Chetaïbi, fondateur des journées cinématographiques méditerranéennes (qui ont cessé d’être organisées depuis plus de deux décennies), Amar Laskri, Benamar Bakhti, Omar Sharif, Nour Cherif, Abdou B et Ahmed Senoussi.

Des hommages seront également rendus aux "artisans" du 7ème art algérien dont Moussa Haddad et Sid-Ahmed Agoumi, a indiqué le commissaire du festival, ajoutant que le festival prévoit aussi des spectacles pour enfants et un débat autour de l’émigration clandestine.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.