MAROC
23/11/2015 08h:46 CET | Actualisé 23/11/2015 08h:46 CET

Les médecins internes et résidents demandent l'intervention d'Akhennouch et souhaitent porter plainte contre El Ouardi

Les étudiants médecins et résidents veulent porter plainte contre El Ouardi
DR
Les étudiants médecins et résidents veulent porter plainte contre El Ouardi

MÉDECINE - Les étudiants médecins et résidents ne lâchent rien. Après une série de sit-in, la Commission nationale des internes et des résidents (CNIR) a annoncé sa volonté de porter plainte contre El Houcine El Ouardi. "Cette plainte concerne les ponctions de salaires abusives qui ont été effectuées suite à notre grève, ainsi que sur le non versement des indemnités de garde que nous sommes censés percevoir depuis 2007", nous explique Younes Hammani, président de l’association des médecins internes et résidents de Fès et membre de la CNIR.

Akhennouch appelé à la rescousse

Lundi 23 novembre, les étudiants médecins et résidents ont organisé un énième sit-in devant le ministère de la Santé. La nouveauté: "le sit-in se déplacera ensuite devant le ministère de l’Agriculture", précise notre interlocuteur. Pourquoi le ministère de l'Agriculture, alors que les étudiants médecins et résidents sont sous la tutelle du ministère de la santé? "Même si nous ne sommes pas affiliés au ministère de l’Agriculture, cette initiative est symbolique dans le sens où elle exprime notre respect pour Monsieur Akhennouch (ministre de l'Agriculture, ndlr) qui, lui, répond avec sérieux aux préoccupations de ses fonctionnaires et a augmenté leurs salaires sans qu’ils n’aient à faire grève ou à mettre la pression », argumente Younes Hammani.

"Les vétérinaires ont obtenu une prime de risque de 2.000 dirhams qui porte leur salaire à 12.000 dirhams alors que certains médecins sont toujours payés 3.500 dirhams", s’insurge le membre de la CNIR.

Galerie photo Les médecins internes et résidents protestent habillés comme des détenus de Gaunatanamo Voyez les images

LIRE AUSSI: