ALGÉRIE
22/11/2015 05h:51 CET | Actualisé 22/11/2015 05h:51 CET

Les terroristes, auteurs d'attentats dans certains pays, n'ont aucun lien avec l'Islam, affirme le ministre ds affaire religieuses

Archives

Les auteurs des attentats en France, au Liban, au Mali et dans d’autres pays du monde ‘‘n’ont aucun lien avec l’Islam’‘, a indiqué, samedi à Blida, le ministre des Affaires religieuses et des waqfs, Mohamed Aissa. Selon le ministre ces individus seraient "un pur produit des cercles de renseignements qui endoctrinent les jeunes à coups de drogue fabriquées".

Le ministre, rapporte l'Agence de presse algérienne (APS), a souligné depuis Blida que ‘‘ces individus qui appartiennent à l’organisation terroriste ‘‘Daech’‘, n’ont aucune relation ni avec l’Islam ni avec les musulmans’‘. M Benaïssa, soputient, comme le communiqué de Al Azhar, que ces terroristes ‘‘n’ont pas appris les préceptes de l’Islam, n’ont pas fréquenté nos mosquées ni nos imams, encore moins nos savants’‘.

‘‘Les terroristes sont le pur produit de cercles de renseignement qui n’aiment pas l’Islam et qui recourent aux drogues fabriquées dans des laboratoires pour manipuler des jeunes et leur faire adopter des concepts dont ils ne sont pas convaincus’‘, a-t-il martelé, tout en rejetant ‘‘l’utilisation de l’islam à des fins politiques’‘.

M. Aissa a rejeté toute utilisation de l'islam à des fins inavouées et à des fins politiques, soutenant que la seule solution pour faire barrage à cette situation et aux idées préconçues ‘‘est le retour à l’Islam originel qui a uni le peuple algérien dans toute sa diversité contre le colonialisme français et qui les unit encore aujourd’hui contre des idées qui visent à le diviser et à le nuire’‘.

Il a ajouté que les institutions de l’Etat ‘‘veillent à la sécurité du pays’‘, saluant les efforts de l’Armée nationale populaire (ANP) au niveau des frontières pour protéger le pays contre toute menace et fitna.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.