MAROC
20/11/2015 06h:23 CET | Actualisé 20/11/2015 06h:23 CET

Le parlement russe appelle à renforcer la lutte contre le terrorisme

Le parlement russe appelle à renforcer la lutte contre le terrorisme
AFP
Le parlement russe appelle à renforcer la lutte contre le terrorisme

TERRORISME - Le parlement russe a appelé vendredi à renforcer la lutte contre le terrorisme en élargissant les pouvoirs des services de sécurité et en durcissant les peines pour les crimes liés au terrorisme.

"Nous proposons d'élargir les pouvoirs des services secrets et des forces de l'ordre et de renforcer les peines, non seulement pour les activités terroristes mais aussi pour le financement du terrorisme et la propagation de son idéologie", a déclaré Valentina Matvienko, la présidente du Conseil de la Fédération, chambre haute du parlement, lors d'une réunion exceptionnelle des sénateurs et des députés russes.

Cette réunion intervient quelques jours après que la confirmation par la Russie que le crash d'un avion de ligne russe ayant fait 224 morts, le 31 octobre dans le Sinaï égyptien, était bien dû à un attentat, revendiqué dès les premières heures par Daech.

Mme Matvienko a également appelé la Russie et ses "partenaires" à œuvrer en vue de créer "un tribunal international pour punir sévèrement les terroristes et leurs complices ayant commis des crimes monstrueux contre l'humanité".

LIRE AUSSI:

La Russie prône depuis des mois la création d'une coalition antiterroriste élargie comprenant notamment l'Iran, la Turquie et les pays arabes pour combattre Daech en Syrie. Mais cette proposition s'était heurtée cet été à la réticence des Occidentaux et des pays arabes à s'allier avec le régime de Damas, dont Moscou est un soutien indéfectible.

La France, qui fait partie d'une coalition occidentale contre Daech, a cependant annoncé cette semaine vouloir "unir" l'action de ses forces avec celles de la Russie et des Etats-Unis pour combattre ce groupe jihadiste, après les attentats meurtriers de Paris qui ont fait 129 morts et plus de 350 blessés le 13 novembre.

Jeudi, le chef d'état-major des armées français Pierre de Villiers s'est entretenu pour la première fois avec son homologue russe, le général Valeri Guerassimov, pour discuter de la "coordination" des opérations militaires en Syrie.

Les armées russe et française, qui mènent des frappes aériennes en Syrie contre Daech, ont par ailleurs intensifié leurs bombardements ces derniers jours.