MAGHREB
19/11/2015 13h:08 CET | Actualisé 20/11/2015 09h:02 CET

Tunisie: À la recherche d'un dangereux terroriste, le ministère de l'Intérieur élève le niveau d'alerte sécuritaire

Tunisian police checks a demonstrator during a march under heavy security to protest a law offering amnesty for those accused of corruption, in Tunis, Tunisia, Saturday Sept. 12, 2015. The controversial draft law on economic reconciliation is a centerpiece of the new government's program and seeks to boost the economy by clearing cases against businessmen and civil servants accused of corruption. (AP Photo/Riadh Dridi)
ASSOCIATED PRESS
Tunisian police checks a demonstrator during a march under heavy security to protest a law offering amnesty for those accused of corruption, in Tunis, Tunisia, Saturday Sept. 12, 2015. The controversial draft law on economic reconciliation is a centerpiece of the new government's program and seeks to boost the economy by clearing cases against businessmen and civil servants accused of corruption. (AP Photo/Riadh Dridi)

La Tunisie a élevé son niveau sécuritaire d'un cran, passant du niveau d'alerte 1 au niveau d'alerte 2 a affirmé le porte-parole du ministère de l'Intérieur Walid Louguini sur les ondes de Shems FM.

Selon Faycal Cherif, analyste militaire, intervenant sur les ondes de RTCI, le niveau d'alerte 2 est "un degré d'extrême vigilance dans les grandes villes."

Cela va donner "plus de pouvoirs à la police" pour qu'elle puisse faire "des fouilles, des perquisitions, des rafles" explique l'analyste militaire. Ces fouilles ne seront possibles que dans les espaces publics, et non pas dans les espaces privés "parce que cela demande une autorisation du procureur", conclut-il.

L'avenue Habib Bourguiba et les rues avoisinantes ont vu hier, un impressionnant déploiement sécuritaire créant une forme de "psychose" sur les réseaux sociaux.

Selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur intervenu sur plusieurs radios nationales, les forces de sécurité sont à la recherche d'un "dangereux terroriste en cavale", ce qui explique la forte présence policière à Tunis hier. Tout ce qui a été dit sur les réseaux sociaux sur d'éventuels attentat déjoués ne sont que "des rumeurs", a t-il affirmé.

بـلاغ أكيدفي إطار تعاون المواطنين مع الوحدات الأمنية بوزارة الداخلية وتوقيا من الأعمال الإرهابية، تطلب وزارة الداخلية ...

Posté par Ministère de l'Intérieur - Tunisie sur mercredi 18 novembre 2015

Faycal Cherif a pour sa part affirmé à RTCI que l'interception de "nombreux SMS et de quelques menaces proférées par les terroristes", ont amené le ministère de l'Intérieur à élever le niveau d'alerte.

En 2015, la Tunisie a connu deux attentats terroristes majeurs au Bardo et à Sousse ayant fait plus de 50 morts et des dizaines de blessés.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.