ALGÉRIE
19/11/2015 05h:13 CET | Actualisé 19/11/2015 05h:17 CET

Jovago, le site de réservation d'hôtels en ligne s'installe en Algérie

DR

Jovago répertorie déjà 250 hôtels en Algérie. Une opportunité de taille pour la promotion du tourisme et une occasion pour la classe moyenne algérienne de découvrir leur pays.

"Le premier portail de réservation d’hôtels en ligne en Afrique" s’installe en Algérie et promet d’inscrire plus de 100 hôtels par mois. En Algérie, il existe environs 3.000 hôtels. "On permet aux hôtels qui n’ont pas de site internet d’être visibles", a déclaré Amine Chekali, le County Manager Algérie lors d’une conférence de presse pour le lancement de sa startup.

L’inscription à Jovago permet aux hôteliers d’avoir plus d’informations sur la concurrence et par ricochet "l’hôtel fournira plus d’efforts afin d’élever sa qualité et ajuster ses prix", ajoute Amine Chekali.

LIRE AUSSI:

Faire connaitre l’Algérie aux Algériens

"Aujourd’hui notre but est de favoriser et démocratiser le voyage. On veut que tout le monde puisse voyager", a déclaré à Maghreb Emergent le directeur général, Paul Midy. "Notre ambition est de faire baisser les prix au maximum pour que la classe moyenne puisse se payer des hôtels corrects et voyager facilement", ajoute t-il.

L’initiative de Jovago vise à attirer une clientèle locale qui souhaite découvrir une ville d’Algérie lors d’un week-end ou un séjour, tout en s’assurant un hébergement adéquat.

La réservation via Jovago est totalement gratuite pour le voyageur. Par contre, ce sont les hôtels, en fonction des réservations consommées, qui paient Jovago.

"On a besoin des autorités locales, des administrations publiques et des gouvernements" pour promouvoir le voyage’ en Afrique. Le lancement de Jovago en Algérie représente une aubaine pour les pouvoirs publics algériens, qui veulent relancer le tourismes et les produits connexes.

LIRE AUSSI: Cinq pays accessibles aux Algériens sans visa (PHOTOS)

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.