18/11/2015 08h:02 CET | Actualisé 18/11/2015 08h:02 CET

Immobilier: Les prix ont baissé de 2,2% au troisième trimestre

Immobilier: Les prix ont baissé de 2,2% au troisième trimestre
DR
Immobilier: Les prix ont baissé de 2,2% au troisième trimestre

IMMOBILIER - C’est peut-être le moment d’acheter. Les prix de l’immobilier ont connu, en glissement annuel, une baisse de 2,2% au troisième trimestre de 2015, après deux hausses successives au cours des deux premiers trimestres de l’année. C’est ce qui ressort de l’indice des prix des actifs immobiliers au 3e trimestre 2015, élaboré conjointement par Bank Al-Maghrib (BAM) et l'Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).

Toutes les catégories d’actifs sont concernées par cette baisse, avec 4% pour le foncier, 3,6% pour les biens à usage professionnel et 1% pour ceux résidentiels. Le nombre de transactions a, lui, plongé de 8,7% après une baisse de 7,4% un trimestre auparavant. "Cette évolution reflète essentiellement le recul de 8,4% des ventes portant sur les appartements", commente la banque centrale marocaine dans son baromètre trimestriel qui porte uniquement sur le marché secondaire, et non le neuf.

LIRE AUSSI:

En variation annuelle, "le prix des biens résidentiels a enregistré une baisse de 1% sous l’effet de la régression des prix des appartements de 1,9%, tandis que les prix ont augmenté de 5,7% pour les villas et de 1,2% pour les maisons. Les transactions ont diminué de 8,4%, suite à une contraction de 24,5% des ventes des villas et des baisses respectives de 8,4% pour les appartements et de 1,6% pour les maisons. Le prix des terrains urbains, a, lui, baissé de 4%, les transactions ont reculé de 9,8% d’une année à l’autre", indique Bank Al-Maghrib.

Par ville, "l’indice des prix a reculé de 16% à Marrakech, en raison de la baisse des prix des terrains urbains de 33,2%. De même, il a régressé de 6,1% à Casablanca, de 3,7% à El Jadida et de 0,7% à Fès, avec des baisses des prix de toutes les catégories d’actifs. En revanche, il s’est accru de 2,2% à Kénitra et de 0,4% à Meknès, en relation avec l’appréciation des prix du foncier. Au niveau de Rabat, l’IPAI a augmenté de 1% suite à la hausse des prix de résidentiel et du foncier".

Galerie photo Retour sur 100 ans d'urbanisme à Casablanca Voyez les images