ALGÉRIE
18/11/2015 01h:34 CET | Actualisé 18/11/2015 01h:34 CET

Fusillade à Paris lors d'une opération policière

Twitter/lemondefr

Des échanges de tirs nourris ont éclaté dans la nuit de mardi à mercredi à Saint-Denis, au nord de Paris, lors d'une intervention de la police antiterroriste française, cinq jours après les attentats meurtriers qui ont fait au moins 129 morts. Des policiers ont été blessés, affirme iTELE. Deux vols Air France à destination de Paris ont été par ailleurs déroutés mardi soir après leur décollage des Etats-Unis après des menaces anonymes par téléphone évoquant la présence d'une bombe à bord

La sous-direction antiterroriste de la police judiciaire française est intervenue, assistée des forces policières d'intervention du RAID, dans le cadre de l'enquête sur les attentats, qui ont fait 129 morts vendredi, a indiqué le parquet de Paris.

Les tirs ont débuté vers 04h30 et l'opération n'était pas terminée une heure plus tard, précise la chaîne, selon laquelle les suspects sont retranchés dans un appartement situé près de la place Jean Jaurès, proche de la basilique de la ville.

D'importants renforts de police, dont un hélicoptère, et des moyens de secours ont été déployés sur place, ajoutent la même source.

Selon Le Monde, l'assaut est toujours en cours. Il y "aurait deux mort et un troisième à confirmer" parmi les personnes visées par les policiers du RAID, indique une source policière au quotidien français.

Avions déroutés

Deux vols Air France à destination de Paris ont été déroutés mardi soir après leur décollage des Etats-Unis après des menaces anonymes par téléphone évoquant la présence d'une bombe à bord, a indiqué la compagnie aérienne.

Cinq jours seulement après les attentats meurtriers de Paris (129 morts), l'un des avions a été dérouté vers Salt Lake City, dans l'Utah (ouest), après avoir décollé de Los Angeles (Californie, ouest), tandis que le second, parti de Washington, s'est posé à Halifax, au Canada (est).

Les deux avions - le vol 65 au départ de Los Angeles et le vol 55 au départ de l'aéroport de Washington-Dulles - ont atterri sans problème.

Les avions ont fait l'objet de menaces anonymes après leurs décollages respectifs, a expliqué Air France dans un communiqué.

Comme mesure de précaution et afin de mener toutes les vérifications de sécurité nécessaires, Air France (...) a décidé de solliciter l'atterrissage des deux appareils, a ajouté la compagnie.

Les autorités locales sont en train de conduire des inspections complètes des appareils, des passagers et de leurs bagages, a poursuivi la compagnie aérienne, ajoutant qu'une enquête était en cours pour identifier la source de l'appel téléphonique.

Sur les réseaux sociaux, des commentaires expliquaient qu'un important dispositif policier attendait l'un des avions sur le tarmac dans l'Utah.

Il a été dérouté vers Salt Lake City en raison d'un incident de sécurité, a expliqué une source de l'agence fédérale américaine de l'aviation à CNN.

Cet incident intervient dans un contexte tendu. Les attentats de vendredi soir à Paris ont fait 129 morts et la Russie a confirmé qu'un attentat à la bombe était à l'origine du crash d'un avion russe dans le Sinaï le 31 octobre, avec 224 personnes à bord. Les deux attaques ont été revendiquées par le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.