ALGÉRIE
18/11/2015 07h:42 CET | Actualisé 18/11/2015 09h:05 CET

Agression d'un médecin à l'hôpital d'El Khroub, le directeur de la santé exhorte les travailleurs à s'en remettre à la justice

APS

Les faits remontent à la nuit du 13 au 14 novembre à l'hôpital d'El Khroub à Constantine. Selon les versions relatées par les témoins des faits, le médecin résident de garde cette nuit-là a été été agressé à l’intérieur de l’hôpital par un agent de sécurité qui exerçait dans le même établissement.

Selon les mêmes sources, l’agent de sécurité aurait refusé de donner les clés de l’ambulance au médecin qui en avait besoin, en l’absence du chauffeur-ambulancier.

L’échange verbal a vite tourné à une altercation au cours de laquelle l’agent de sécurité s’est saisi d’un bâton pour frapper violemment la victime, lui occasionnant des blessures qui lui ont valu un certificat d’incapacité de 15 jours.

Le mis en cause qui se trouve en garde à vue dans les locaux de la sûreté, sera incessamment déféré devant la justice.

S’exprimant dans une conférence de presse organisée au siège de sa direction, Omar Bentouati, directeur de l'établissement hospitalier d'El Khroub a affirmé que "seules les enquêtes diligentées par les services de sécurité pourront confirmer ou infirmer", les versions relatées par les témoins.

De ce fait, il a estimé "important de faire prévaloir la raison et le bon sens, et laisser la justice faire son travail au lieu d’envenimer davantage les choses en leur accordant plus d’importance qu’elles n’en ont".

Une commission du ministère de tutelle, composée de 4 cadres centraux, a été dépêchée, mardi à Constantine, pour enquêter sur cette affaire avant de retourner le jour même à Alger, a indiqué M. Bentouati.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.