MAROC
17/11/2015 09h:15 CET | Actualisé 18/11/2015 12h:31 CET

Sécurité renforcée au Maroc après les attentats de Paris

Sécurité renforcée au Maroc après les attentats de Paris
Sécurité renforcée au Maroc après les attentats de Paris

TERRORISME - Lundi 16 novembre, au cinéma "La Renaissance" à Rabat. A l’entrée, un nouveau portillon de sécurité accueille les spectateurs. Les sacs sont fouillés par plusieurs vigiles dépêchés pour l’occasion.

Trois jours après les attentats de Paris, le renforcement sécuritaire est palpable dans ce cinéma du centre de la capitale, où se pressent Marocains et résidents étrangers au Maroc, pour l’ouverture de la semaine du film européen.

Alors qu’une nouvelle cellule terroriste de quatre personnes affiliées à Daech a été démantelée ce lundi à Béni Mellal par le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), des mesures de sécurité ont été prises dans le royaume pour contrer la menace terroriste.

Selon une source au ministère de l’Intérieur contactée par LeDesk.ma, le dispositif sécuritaire est renforcé dans toutes les villes du pays, notamment dans les lieux touristiques et de forte affluence, comme les hôtels ou centres commerciaux.

L’ambassadeur de France au Maroc, Jean-François Girault, avait déjà indiqué la semaine dernière que la protection des écoles françaises serait renforcée. "Les forces de l'ordre marocaines nous ont tout de suite proposé de renforcer leur présence devant l'ambassade de France", confie au HuffPost Maroc une source de l'ambassade à Rabat.

Des mesures de contrôle supplémentaires ont également été prises dans les aéroports marocains, à l’instar des grands aéroports internationaux.

Les radars au rouge

Côté tourisme, à quoi doivent s’attendre les visiteurs? Le président de la Confédération nationale du tourisme (CNT), Said Tahiri, nous explique que les hôteliers "travaillent de manière très rapprochée avec les services du ministère de l’Intérieur, et cela depuis un an déjà", suite à l’assassinat du Français Hervé Gourdel en Algérie. Le plan Hadar ("vigilance") avait ainsi été déployé dans tout le royaume.

"On ne nous a pas appelés spécifiquement après les attentats de Paris pour mettre en place des vigiles supplémentaires à l’entrée des hôtels, mais les professionnels ont agi de manière individuelle en appelant notamment leurs partenaires français pour les rassurer sur le climat sécuritaire au Maroc", indique M. Tahiri.

Un professionnel du secteur, qui travaille à Marrakech, va plus loin dans sa réponse. "Les radars sont au rouge depuis un an. Oui, la sécurité a été renforcée, des vigiles supplémentaires ont été engagés dans les établissements hôteliers, surtout depuis les attentats en Tunisie", explique-t-il au HuffPost Maroc.

"Les sacs des touristes peuvent être fouillés à l’entrée des hôtels, et des caméras en plus ont été installées un peu partout dans la ville", ajoute-t-il. "Mais que les touristes se rassurent: le 'vigipirate' marocain fonctionne très bien".

Depuis 2013, le BCIJ, qui travaille sous la supervision de la DGST, a procédé au démantèlement de plus de 30 cellules de recrutement ou filières jihadistes qui préparaient des actions terroristes dans le royaume.

Galerie photo Sit-in de solidarité avec la France à Casablanca Voyez les images