16/11/2015 09h:22 CET | Actualisé 16/11/2015 10h:13 CET

Maroc-Afrique: Des hommes d'affaires marocains attendus ce mercredi au Congo Brazzaville

INVESTISSEMENTS - "Investir au Congo Brazzaville", c’est le nom d’un important forum international qui se tient dans la capitale congolaise du 18 au 21 novembre et où une forte délégation d’hommes d’affaires marocains est attendue pour explorer les opportunités d’affaires bilatérales.

En tout, 130 entreprises marocaines porteuses de projets d’investissement, y compris plusieurs associations et fédérations professionnelles, entendent échanger avec leurs pairs et renforcer l’axe d’affaires Casablanca-Brazzaville.

congo brazzaville

Entre autres secteurs concernés: l’énergie, les transports, l’agro-business, les nouvelles technologies de l’information, les BTP, les services financiers ou encore le tourisme. Des secteurs qui pourraient offrir des potentialités de croissance rapide en République du Congo.

LIRE AUSSI: Le Maroc, destination de prédilection des investisseurs selon IBM

La participation marocaine est le fruit d’un partenariat entre Congo Capital Entreprises SA, Maroc Export, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et l'Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX). En marge, Maroc Export, l'établissement national de promotion des exportations, va déployer un pavillon "Maroc" dédié aux rencontres BtoB.

Au programme aussi, des ateliers sectoriels dédiés au renforcement du partenariat économique maroco-congolais et la présentation de quelques grands projets de partenariats privés sectoriels, au profit des membres de la délégation marocaine. Une opération organisée en partenariat avec le Cabinet de conseil Mazars et Congo Capital.

En 2014, la croissance du PIB au Congo-Brazzaville s’est élevée à près de 6% en 2014 grâce notamment à la production d’hydrocarbures, selon le Fonds monétaire international (FMI). Elle devrait continuer de croître grâce à la découverte de nouveaux gisements et atteindrait 7,5% en 2015, le secteur pétrolier tirant largement l’économie (60% du PIB et 90% des exportations).

Le pays dispose d’autres ressources (bois tropical, minerais) et repose sur le secteur tertiaire, en croissance régulière, tandis que les secteurs des transports, des télécommunications, du BTP et de l’énergie se développent.

Galerie photo Ces Marocains à la conquête de l'Afrique Voyez les images