16/11/2015 14h:54 CET | Actualisé 16/11/2015 15h:10 CET

Un tiers des personnes emprisonnées en Espagne pour djihadisme sont des Marocains

Un tiers des personnes emprisonnées en Espagne pour djihadisme sont Marocains
AFP
Un tiers des personnes emprisonnées en Espagne pour djihadisme sont Marocains

ESPAGNE - 34,7% des personnes emprisonnées en Espagne pour djihadisme depuis 2013 sont Marocaines. C'est ce qui ressort d'une étude du think-tank espagnol Real Instituto Elcano, rendue publique ce lundi 16 novembre.

Menée par deux experts espagnols, Fernando Reinares et Carola Garcia-Calvo, cette publication a pour but de dresser le "profil type" des djihadistes qui sévissent en Espagne.

LIRE AUSSI:

Attentats: Les imams de France appelés à une prière vendredi en hommage aux victimes

Qui est Abdelhamid Abaaoud, le Belge d'origine marocaine qui serait derrière les attentats de Paris?

40,5% des personnes emprisonnées sont de nationalité espagnole. Ce qui montre une "éclosion du terrorisme autochtone", selon les auteurs du rapport, qui précisent que 75,8% des détenus djihadistes espagnols sont natifs de Sebta et de Melilia. Sur les 34.% de détenus marocains, soit le plus important contingent de prisonniers étrangers, l'étude avance que 4 djihadistes sur 10 sont originaires des régions de Tanger, Tétouan et Al Hoceima.

En Espagne, c'est Barcelone qui est être la région qui compte le plus de djihadistes avec 29% des détenus espagnols accusés de djihadisme.

Galerie photo Les Unes sur les fusillades à Paris Voyez les images