ALGÉRIE
14/11/2015 09h:32 CET | Actualisé 14/11/2015 09h:35 CET

Attentats à Paris: une cellule de crise au MAE et une autre à l'ambassade d'Algérie à Paris

Archives

Deux cellules de crise, une au niveau du ministère des Affaires étrangères et une autre au niveau de l'ambassade d'Algérie à Paris,

ont été mises en place suite aux attentats survenus à Paris, a indiqué samedi le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué relayé par l'agence de presse algérienne (APS).

Ces deux cellules "suivent les développements de ces événements tragiques en coordination avec les représentants consulaires algériennes en France et des autorités où réside une forte communauté algérienne", souligne la même source.

La cellule de crise du MAE est joignable sur le numéro de téléphone suivant 021 50 45 00 (fax : 021 50 43 57). Celle de l'Ambassade d'Algérie à Paris est joignable sur le numéro : 00331 53 93 20 20.

Le ministère avait condamné plus tôt dans la journée les attentats de Paris. "L'Algérie condamne avec la plus grande vigueur les attaques terroristes sanglantes perpétrées dans la soirée du vendredi à samedi à Paris", a souligné le communiqué des AE.

"A travers la violence aveugle et inouïe et l'acharnement sur des victimes innocentes, le terrorisme a franchi une nouvelle ligne dans l'horreur dans sa quête vaine de faire basculer des pays et des sociétés dans l'obscurantisme", a encore souligné la même source.

Le premier ministre, Abdelmamlek Sellal a condamné pour sa part les attentats de Paris. "Nous condamnons, avec la plus grande fermeté, ces actes barbares que la morale réprouve, en ce qu'ils constituent une atteinte grave aux valeurs de la civilisation humaine", a écrit M. Sellal dans un message adressé à son homologue français.

"Je tiens à vous exprimer la pleine solidarité du Gouvernement et du peuple algériens en cette tragique épreuve qui frappe la France et son peuple", a encore assuré le Premier ministre.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.