ALGÉRIE
12/11/2015 01h:42 CET | Actualisé 12/11/2015 05h:25 CET

"Mister Président, si vous voulez venir prendre un thé avec nous mrahba" par Omar Zelig

la sablette alger
Alger vue des Sablettes

Cette lettre à monsieur le président de la République postée, hier soir, par Omar Zelig a connu un succès immédiat sur les réseaux sociaux. Dans un style direct, fin, plein d'humour sans être irrespectueux, la lettre invite le président, s'il le peut et le veut, à venir prendre un thé... et causer sous la belle lumière d'Alger. La lettre dit, sans langue de bois, ce que de très nombreux algériens, attendent. Un texte qui ne peut pas ne pas être publié...

Mister président de la Rep alg dem pop, je vous plains sincèrement de ne pas pouvoir profiter de la lumière exceptionnelle qui nous baigne ces jours ci, et qui fait qu'on s'en fiche un peu de savoir ce qui grenouille autour de vous, parce qu'on a de la vraie vie à gérer et que c'est plus facile quand il fait beau.

Bon, on se débrouille comme on peut, un peu bordéliques mais assez sympathiques, je ne sais pas si vous savez encore comment on est vraiment, bavards et généreux, égalitaires et sentimentaux, râleurs et irrationnels, gourmands et honorables, patriotes et curieux, si vous voulez venir prendre un thé avec nous mrahba, on discutera, même si c'est vrai que l'état de nos trottoirs n'est pas formidable pour les personnes à mobilité réduite, mais on vous aidera, on vous portera, on est comme ça, on vous demande pas de nous inviter parce que vous vivez dans des décors assez moches et qui nous mettent mal à l'aise.

mister président de la Rep alg dem pop, je vous plains sincèrement de ne pas pouvoir profiter de la lumière...

Posté par Omar Zelig sur mercredi 11 novembre 2015

Bon, si vous pouviez mettre un peu moins de flics dans tous les coins, si vous arrêtiez de croire ceux qui vous disent qu'il faut se méfier de nous, et si vous leur conseilliez de nous lâcher un peu, si vous décidiez d'ouvrir la porte aux libertés, dans les médias, dans les associations, dans la justice et dans l'expression, j'ai comme l'impression que ça serait mieux pour tout le monde.

omar zeligOmar Zelig

Si en plus vous demandiez à ceux qui dépensent l'argent du peuple de fournir des comptes clairs et transparents, c'est sûr que ça serait encore mieux, qu'au moins la crise économique mondiale serve à ça. Et si en prime, vous pouviez leur demander d'arrêter de nous prendre pour des cons, ça serait le top, c'est assez humiliant à la longue.

Si vous voulez, je dois pouvoir trouver 19 amis pour signer cette lettre, en attendant je vous la transmets par les réseaux sociaux, c'est plus rapide et direct que par les canaux bureaucratiques dont on ne sait pas toujours s'ils fonctionnent bien. Si vous ne répondez pas c'est pas grave, the answer my friend is blowin' in the wind, the answer is blowin' in the wind...

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.