12/11/2015 09h:42 CET | Actualisé 12/11/2015 10h:05 CET

Le Grand prix des MEDays 2015 attribué au Président de la République du Rwanda, Paul Kagamé (VIDÉO)

HONNEUR - C’est au coeur de Tanger que la huitième édition des MEDays, organisés par l’Institut Amadeus, a tenu mercredi sa soirée d’inauguration. Une ouverture en présence notamment du président du Rwanda, Paul Kagamé, ainsi que du ministre vice-président du Comité consultatif national de l'assemblée politique populaire de Chine, marquée par un temps fort, celui de la remise du Grand prix des MEDays 2015 décerné cette année au président rwandais.

"Un homme qui symbolise non seulement l’espoir et le renouveau de son pays mais également l’émergence d’une Afrique souveraine et gagnante", a souligné Brahim Fassi Fihri, président fondateur de l’Institut Amadeus, à cette occasion.

Avec ce prix, l’Institut Amadeus entend récompenser les politiques sociales mises en oeuvre au Rwanda, véritables "clés du succès du pays". "En priorisant l'éducation et la santé, le Président Kagamé a compris la grande importance d'investir dans le capital humain afin de créer une croissance inclusive et durable, et de donner l'exemple aux pays africains à achever les objectifs du millénaire pour le développement", se félicite l’Institut qui ajoute que "le président Kagamé a joué un rôle clé dans le développement et l'émergence du Rwanda, transformant le pays en un pôle incontournable du continent africain".

Pour cette édition, qui met résolument l’Afrique à l’honneur, les organisateurs ont choisi la thématique "Des chocs à la co-émergence", en réponse aux nombreuses crises multidimensionnelles qui ont marqué l’année 2015. "La paix est le point de départ pour la croissance et le développement, mais la paix est bien plus que l’envers de la violence, elle est par dessus tout un état d’esprit", a déclaré à cet effet le président du Rwanda qui a su, vingt ans après le génocide de 1994, remettre son pays sur les rails du développement.

Une présence remarquée du président rwandais qui marque aussi une volonté de rapprochement avec l’Afrique de l’Est. "Les opportunités de partenariats qu’offre l’Afrique de l’Est notamment sont à créer. Cette partie du continent tirée par le haut par la croissance de pays tels que le Rwanda, le Kenya ou encore la Tanzanie est une région en pleine émergence", a ainsi déclaré Brahim Fassi Fihri.