ALGÉRIE
12/11/2015 11h:50 CET | Actualisé 12/11/2015 12h:00 CET

Sommet UE-Afrique: l'Algérie plaide pour une nouvelle approche pour régler la crise de la migration

DR

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a plaidé mercredi à La Valette pour "une approche nouvelle" pour trouver une solution à la crise de la migration basée sur la concertation et la coopération.

"En Algérie, nous formons le vœu que cette crise migratoire constitue le déclencheur pour une approche nouvelle dans les relations et la coopération entre les nations, basée sur une prise de conscience de notre destin commun et de notre responsabilité collégiale dans l'édification du futur de nos enfants", a indiqué M. Sellal dans son intervention au Sommet Union européenne-Afrique sur la migration.

"Si dans quelques jours le monde se réunira, dans le cadre de la COP21, pour discuter du sort de la planète, l'Afrique et l'Europe ne peuvent pas en conscience ignorer le sort des êtres humains qui l'habiteront", a enchaîné le Premier ministre.

M. Sellal avait relevé dans ce cadre que "le traitement sécuritaire des questions migratoires ainsi que les politiques restrictives en matière de circulation de personnes ne sont pas productifs".

"La concertation et la coopération dans ces domaines sont la meilleure voie pour nos deux continents", a-t-il plaidé précisant qu'il en est "de même pour le retour volontaire ainsi que pour la protection des droits des travailleurs migrants et des membres de leurs familles dans un contexte marqué par la montée de la xénophobie et du racisme".

Rappelant que les grandes économies du monde, notamment celles européennes, ont réagi "promptement" à la crise financière de 2008 en mobilisant des fonds impressionnants pour garantir la stabilité du système bancaire et boursier mondial, il a fait remarqué que "malheureusement", cet effort de mobilisation de moyens financiers a "drastiquement réduit" les programmes et les crédits au développement qui devraient être destinés à l'Afrique.

"Investir en Afrique et contribuer à son développement socioéconomique est rentable aussi bien sur le volet politique, économique et sécuritaire", a-t-il noté précisant qu"'une Afrique en paix et prospère c'est pour l'Europe: plus de clients, moins de migrants et des liens culturels et humains très forts grâce à une histoire commune plusieurs fois centenaire".

Concernant le sommet de La Valette, M. Messahel a relevé que l'Algérie a eu une ‘‘part très active’‘ dans le processus de l'organisation de ce sommet, ajoutant que le premier ministre, Abdelmalek Sellal, a réaffirmé, dans son discours, la position de l'Algérie concernant la question de la migration.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.