11/11/2015 06h:02 CET | Actualisé 11/11/2015 06h:02 CET

CFC News: La semaine économique et financière au lundi 09 novembre 2015

FINANCE – Investissements indiens, exportations marocaines et émergence de la réassurance en Afrique : Tour d’horizon de l’actualité économique et financière s’achevant ce lundi 9 novembre 2015.

Inde-Afrique : Hinduja Group prévoit d’investir 1 milliard de dollars en Afrique sur 5 ans

Dans des propos rapportés par The Economic Times of India le 4 novembre, le président de Hinduja Group Europe, Prakash Hinduja, a déclaré que le conglomérat indien prévoit d’investir un milliard de dollars en Afrique au cours des cinq prochaines années.

Toujours selon Prakash Hinduja, le groupe, qui propose des services allant de l’automobile aux services financiers, vise les secteurs de la fabrication, des huiles moteurs et de produits chimiques, le commerce et les infrastructures.

Quatre pays serviront de hubs régionaux au groupe, un dans chaque zone géographique, le Kenya à l’Est, l’Egypte au Nord, le Nigéria à l’Ouest, le point d’accroche au Sud restant à déterminer.

"Nous avons des plans d'expansion significatifs en Afrique" a déclaré Prakash Hinduja et d’ajouter que " ce continent qui est aussi grand que l’Inde en termes de superficie et de nombre d’habitants sera notre nouvelle frontière de croissance".

Le plan d’expansion baptisé « Go Africa » a pour objectif d’accroître les revenus des opérations africaines du groupe à 2 milliards par an d’ici cinq ans contre 300 à 400 millions de dollars par an actuellement.

Dans un premier temps, Ashok Leyland, la branche phare du conglomérat spécialisée dans les camions et bus, va doubler ses exportations de camions vers l’Afrique de 12000 par ans sur les trois dernières années à 25000 sur les trois prochaines années.

Maroc: La part de l’industrie dans le PIB devrait passer à 20% d’ici 2020 grâce aux exportations automobiles.

L’entrée en production de l’usine PSA Peugeot Citroën de Kenitra devrait permettre aux exportations automobiles du Maroc d’atteindre 100 milliards de dirhams d’ici 2020, a déclaré le ministre marocain du Commerce et de l'Industrie Moulay Hafid Elalamy lors du Sommet de Reuters sur l'investissement. A titre de comparaison, les exportations automobiles se sont élevées à 35 milliards de dirhams automobile sur les trois premiers trimestres 2015.

L’industrie devrait par conséquent compter pour 20% du PIB contre 16% aujourd’hui.

"Avec Peugeot, nous serons à 600 000 véhicules produits annuellement. C'est une taille critique et notre objectif est d'atteindre un million de véhicules par an dans les années qui viennent", a-t-il déclaré.

Après Renault en 2012 et PSA Peugeot Citroën en 2015, le ministre de l’Industrie a également laissé entendre que d’autres groupes automobiles étrangers étudient actuellement une implantation industrielle au Maroc.

L’usine PSA de Kenitra devrait être opérationnelle en 2019 pour une capacité de 200 000 unités par an à terme.

Les modèles citadins et compacts qui sortiront de l’usine seront destinés aux marchés africains et du Moyen-Orient.

4500 emplois directs et 20000 indirects devraient être créés au travers de l’usine tandis que le centre R&D de PSA à Casablanca emploie actuellement 750 ingénieurs et techniciens qualifiés, un chiffre qui devrait monter jusqu’à 1500 emplois.

Cooper Gay Swett & Crawford : Lancement de la filiale africaine du spécialiste international de la réassurance.

Le groupe international de courtage d’assurance et de réassurance Cooper Gay Swett & Crawford a ouvert une filiale nommée CGRe Africa sur l’Ile Maurice qui va servir d’antenne pour l’ensemble du continent, selon le site d’informations mauricien L’Express.

"CGRe Africa privilégiera surtout les marchés africains dans sa stratégie de marketing compte tenu des perspectives de croissance et de développement en Afrique", a déclaré le dirigeant de la filiale et ancien partenaire chez EY, BDO, Deloitte et Mazars LLP Jean-Claude Lam Hung, cité par l’Express.

Toute première filiale de Cooper Gay en Afrique, CGRe Africa opèrera en tant qu’intermédiaire entre les compagnies d’assurance africaines et les réassureurs internationaux.

Selon la société d’assurance et de réassurance SwissRe, le marché de la réassurance pèse 6,4 milliards de dollars en Afrique contre 83,7 milliards de dollars dans les pays émergents.

Le géant du courtage mondial Cooper Gay Swett & Crawford gère des primes d’un montant de 5 milliards de dollars auprès de 90 000 clients dans 60 bureaux à travers le monde.