MAROC
10/11/2015 08h:18 CET | Actualisé 10/11/2015 08h:52 CET

L'Union des éditeurs marocains lance sa première rentrée littéraire

L'Union des éditeurs marocains lance sa première rentrée littéraire
L'Union des éditeurs marocains lance sa première rentrée littéraire

LITTÉRATURE – Le Maroc a enfin sa rentrée littéraire officielle. Ce mardi 10 novembre, l’Union des éditeurs marocains organise la première édition de la rentrée littéraire, dans plus de 25 villes marocaines.

Organisée en partenariat avec le ministère de la Culture, le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) et l’ambassade de France au Maroc, cette édition se tiendra pendant tout le mois de novembre sous forme de "portes ouvertes" dans 27 librairies du royaume, de Laâyoune à Tétouan, et dans les 12 instituts français du Maroc.

"Un contact direct avec le livre"

171 nouveautés seront proposées au grand public, dans les vitrines ou étalages des librairies, afin de permettre aux lecteurs "un contact direct avec le livre", indique un communiqué de l’Union des éditeurs marocains. Des séances de dédicaces seront aussi organisées.

"Pour parer à la problématique du faible intérêt pour la lecture et l’achat du livre, les organisateurs se fixent comme objectif de placer le livre au cœur du paysage culturel national riche par la diversité de ses affluents, le but étant de contribuer à tisser une relation affective entre le public et le livre et convertir les librairies en espaces actifs à même d’attirer des lecteurs de tout âge et de toutes catégories professionnelles", précise le communiqué.

L’Union des éditeurs marocains éditera, dans le cadre de cette manifestation marquée par la participation de plusieurs écrivains, un guide comprenant plusieurs informations relatives aux nouvelles éditions.

Parmi les nouveautés attendues, Le Bois des ans, premier roman de Abdesselam Cheddadi, une réédition du Fils du Prophète, de Mohamed Ennaji, ou encore la parution inédite d’un livre de Driss Chraibi sorti il y a soixante ans, De tous les horizons.

Pour Abdelkader Retnani, qui préside l’Union des éditeurs marocains et la maison d’édition La Croisée de chemins, cette rentrée littéraire sera la première d’une longue série. "Nous donnerons rendez-vous chaque année au mois de novembre aux éditeurs et lecteurs marocains pour faire perdurer cette rentrée littéraire", nous confie-t-il.

En moyenne, les Marocains consacrent deux minutes par jour à la lecture selon une étude du HCP publiée en octobre 2014.

Galerie photo Les 7 livres marocains à lire à tout prix  Voyez les images

LIRE AUSSI:Leila Slimani remporte le Prix de La Mamounia 2015