ALGÉRIE
10/11/2015 04h:03 CET | Actualisé 10/11/2015 04h:04 CET

Mort du philosophe André Glucksmann à l'âge de 78 ans

André Glucksmann en 2012
AFP
André Glucksmann en 2012

Selon une information du Monde, le philosophe André Glucksmann est mort dans la nuit du 9 au 10 novembre à l’âge de 78 ans.

Ce militant des droits de l’homme "faisait le lien entre deux générations d’intellectuels, celle des Sartre, Aron et Foucault et les 'nouveaux philosophes', qui ont formé un groupe en rupture avec le marxisme dans les années 1970", écrit notamment Le Monde.

Le fils d'André Glucksmann, Raphaël, a laissé un court message mardi matin sur sa page Facebook, rendant hommage à son père:

Mon premier et meilleur ami n'est plus.J'ai eu la chance incroyable de connaître, rire, débattre, voyager, jouer, tout...

Posted by Raphaël Glucksmann on Monday, November 9, 2015

Au soutien de Sarkozy en 2007

Lors de l'élection présidentielle de 2007, André Glucksmann avait apporté son soutien à Nicolas Sarkozy. Dans une tribune sur Le Monde intitulée "Pourquoi je choisis Nicolas Sarkozy", le philosophe fustigeait une gauche "qui se cro(yait) moralement infaillible et mentalement intouchable". "Nicolas Sarkozy est le seul candidat aujourd'hui à s'être engagé dans le sillage de cette France du cœur", écrivait-il encore.

Dans la vidéo ci-dessous, écoutez l'interview d'André Glucksmann pour la sortie de son Roman du Juif universel (écrit avec Elena Bonner) en 2011. Le philosophe revenait sur les révolutions arabes et dressait un parallèle avec celles qui ont secoué les empires occidentaux en leurs temps:

Dans l'extrait ci-dessous, nous sommes cette fois en 2006 et le philosophe parle de son livre Une rage d'enfant sur le plateau de Thierry Ardisson. André Glucksmann raconte notamment son enfance, ses parents juifs immigrés en Allemagne en 1930, son arrivée en France puis sa vie sous l'Occupation:

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.