ALGÉRIE
10/11/2015 05h:17 CET

L'Algérie négocierait l'achat du système russe "Président-S" de défense des avions et hélicoptères

Le système "Président-S" de défense des avions et hélicoptères
arms-expo.ru
Le système "Président-S" de défense des avions et hélicoptères

L'Algérie et l'Egypte négocient actuellement avec la Russie la livraison de "complexes de défense embarqués Président –S destinés à protéger les avions et les hélicoptères contre les attaques au missile", a annoncé lundi à RIA Novosti le premier vice-directeur du Groupe de technologies radio-électroniques KRET Igor Nassenkov.

"Actuellement, nous négocions la livraison de complexes Président-S à l’Egypte et à l’Algérie", a indiqué le responsable lors du Salon aérospatial Dubaï Airshow - 2015.

Le complexe de bord de défense (BKO) Président-S, explique Novisti est destiné à parer les attaques de missiles sol-air. Le complexe détecte automatiquement le lancement d’un missile et active l’utilisation d’interférences passives et actives dans les gammes infrarouges et radios, brouillant ainsi les systèmes d’autoguidage du missile et le redirigeant vers de fausses cibles.

Le système Présidents a été réalisé sous la forme de blocs qui peuvent être placés tant à l'intérieur que sur les accroches externes du fuselage des avions et hélicoptères civils et militaires. Le prototype du complexe a été présenté pour la première fois en juin 2010 au Salon Eurosatory-2010 à Paris. La production industrielle a été lancée en juin 2015. On ne connait pas le cout d'une telle transaction qui est loin d'être réalisées, les médias russes parlent de "précontrats en cours".

Le site spécialisé Secret Difaa dans un article intitulé "l'Algérie muscle la défense de ses hélicoptères" estime que cette éventuelle acquisition "concernera probablement les flottes des Mi28 et des Mi26 en priorité".

Retour d'expérience des guerres asymétriques...

"Les premiers (Mi28) seront appelés à faire face en première ligne à la présence d’une défense aérienne, les seconds (Mi26) gagnerons en autoprotection, car leur faible vitesse et leurs dimensions en font des cibles faciles. Les Mi171, seront probablement aussi concernés pour les mêmes raisons.".

Cette acquisition, analyse le site spécialisé, "si elle est confirmée, démontre un renouvellement de la doctrine" des forces armées aériennes (AAF) dans la lutte "anti-terroriste du fait du retour d’expérience des guerres asymétriques de Syrie, d’Irak et du Yémen..."

L'Algérie reste un client "historique" de la Russie pour les armements. En 2015, elle a passé commande pour le système de défense anti-aérienne le S400 Triumf, successeur du S300 PMU2, ainsi que des systèmes de courte et moyenne portée TOR-M2 et des BUK-M2.

L'Algérie a également commandé 42 modèles d'hélicoptères d'attaque et de combat Mi-28 Havoc. 14 avions militaires de combat Soukhoï, du modèle Su-30MKI, ont également été commandés à la Russie, et en juillet dernier, l'ANP a réceptionné deux des six hélicoptères Mil Mi-26 de ce même pays.

L’Algérie a également réceptionné cette année des systèmes de défense antiaériens et antimissiles mobiles S-400 triumph (système de missiles sol-air de grande et moyenne portée destiné à abattre tout type de cible aérienne : avions, drones et missiles de croisière hypersoniques). L’Algérie dispose depuis 2003 de trois régiments équipés de systèmes de missiles sol-air russes S-300, selon le blogue militaire russe ''bmpd''.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.