09/11/2015 04h:22 CET | Actualisé 09/11/2015 07h:03 CET

Maroc: Tout savoir sur la rénovation de l'aéroport Mohammed V

L'aéroport Mohammed V va faire une cure de jouvence
ONDA
L'aéroport Mohammed V va faire une cure de jouvence

AÉRIEN - À 64 ans, l’aéroport Mohammed V s’apprête à prendre un sacré coup de jeune. Rénovation des terminaux 1 et 2, construction d’une nouvelle tour de contrôle, élargissement du parking de voitures…Des chantiers sont en cours et d’autres vont suivre pour "doter le pays d’un aéroport multi-terminaux de référence", assure l'Office national de développement des aéroports (ONDA), l'établissement public chargé des aéroports et du contrôle de la navigation aérienne.

LIRE AUSSI: Le WIFI est désormais gratuit à l'aéroport Mohammed V

En effet, le chantier du terminal 1, qui avait repris à l'automne 2014 après un arrêt de 4 ans suite à un scandale qui avait secoué l’Office, va désormais bon train. Et le terminal 1 New look "devrait en principe être livré fin 2016", indique une source autorisée à l’ONDA, contactée par le HuffPost Maroc.

Nos confrères Les inspirations éco livrent dans leur édition du 5 novembre des détails sur ce vaste chantier: "Réaménagement du bâtiment existant sur une superficie d’environ 32.000 m2, extension du bâtiment piste sur 3 niveaux pour s’étendre sur une superficie d’environ 40.000 m2, rénovation de la façade existante côté ville, réfection du parking avions en structure rigide".

Le quotidien ajoute que le T1 sera "doté de nouveaux équipements aéroportuaires avec notamment 8 passerelles télescopiques, 12 trottoirs roulants, des systèmes de traitement bagages automatisés et équipés de technologies en matière de détection d’explosifs, de drogue et de matières dangereuses".

Qu’en est-il des autres composantes de l’aéroport ? "Après la livraison du T1, les autres travaux devraient démarrer début 2017", indique pour sa part notre source au sein de l’entreprise publique.

Dans le détail, il s’agit du "réaménagement et de l’extension du terminal 2 (qui sera dédié à la compagnie nationale Royal Air Maroc), la construction d’une nouvelle tour de contrôle et l’augmentation de 50% de la capacité du parking voitures".

Pour mener à bien la réaménagement du plus grand aéroport du pays, qui représente près de 47% du trafic aérien national global, une nouvelle structure totalement dédiée à la gestion de ce projet et "dotée de compétences et d’expertises internes et externes" a été mise en place à l’ONDA.

Côté budget, l’Office prévoit en 2016 un investissement de 2 milliards de dirhams, qui servira non seulement à la reconfiguration de l’aéroport situé à 30 km de Casablanca, mais aussi à la rénovation des aéroports de Marrakech, Nador et Guelmim. "Ces projets devront être approuvés par le Conseil d’administration qui devrait se tenir au plus tard début décembre", selon notre source.

Classé en février dernier 4e pire aéroport au monde selon un sondage du site de réservation de billets d’avion Edreams, l’aéroport Mohammed V est souvent épinglé dans les classements internationaux.

Et la situation n’a fait qu’empirer après l’arrêt du chantier en 2010, lequel avait "fortement limité sa capacité et généré de nombreuses contraintes sur le plan de l’exploitation et la qualité de service rendu aux usagers, étant donné que cette plate-forme accueille aujourd’hui un trafic supérieur à sa capacité", justifie l’établissement aujourd’hui dirigé par Zouheir Mohamed El Oufir.

En 2008, un rapport accablant de la Cour des comptes révélait "l’existence de dysfonctionnements" au sein de l’ONDA, notamment concernant les conditions d’attribution de certains marchés publics. Le ministère de la Justice avait alors ouvert une enquête visant une vingtaine de personnes dont l’ancien DG de Abdelhanine Benallou ainsi des fournisseurs de l’Office. La page semble désormais tournée.

Galerie photo L'aéroport Mohammed V va faire une cure de jouvence Voyez les images

LIRE AUSSI: Le Japon accorde au Maroc un don de 31 millions de dirhams pour renforcer le régime de surveillance de l'Aéroport Mohammed V