MAROC
07/11/2015 12h:15 CET | Actualisé 07/11/2015 12h:15 CET

Egypte: "Pas encore de conclusions" sur la cause de la dislocation de l'avion

Egypte: "Pas encore de conclusions" sur la cause de la dislocation de l'avion
AFP
Egypte: "Pas encore de conclusions" sur la cause de la dislocation de l'avion

EGYPTE - Le chef égyptien de l'équipe des enquêteurs sur le crash de l'avion russe il y a une semaine en Egypte a affirmé samedi qu'"aucune conclusion" n'avait encore émergé quant à l'origine de la "dislocation" de l'appareil survenue après 23 minutes de vol.

"Les premières observations ne permettent pas d'identifier l'origine de la dislocation de l'appareil", a déclaré Ayman el-Mokaddem lors d'une conférence de presse au Caire. "(...) Un bruit est entendu à la dernière seconde de l'enregistrement" du Cockpit Voice Recorder, a-t-il poursuivi, ajoutant: "Une analyse spectrale est à venir pour déterminer l'origine de ce bruit".

Plus tôt dans la journée, le ministre égyptien des Affaires étrangères a indiqué qu'aucune "hypothèse" ne ressortait à ce stade de l'enquête sur le crash de l'avion de la compagnie russe Metrojet le 31 octobre.

L'analyse des boîtes noires de l'Airbus A321 permet de "privilégier fortement" la thèse d'un attentat à la bombe, avaient indiqué vendredi des sources proches du dossier à Paris.

"Nous n'avons écarté aucune possibilité mais il n'y a pas encore d'hypothèse avant que l'enquête soit finie et qu'un rapport complet soit prêt", a dit Sameh Choukri lors d'une conférence de presse au Caire.

Il a en outre ajouté que les renseignements qui auraient joué un rôle dans la décision de la Grande-Bretagne de suspendre ses vols vers et au départ Charm el-Cheikh n'avaient pas été fournis aux services de sécurité égyptiens.

LIRE AUSSI:Londres a des "informations" laissant craindre une bombe dans le crash du Sinai

"Nous nous attendions à ce que toute information technique soit partagée avec nous avant leur publication dans les médias", a-t-il dit.

La Grande-Bretagne avait annoncé mercredi avoir "de nouvelles informations" laissant craindre que la chute de l'avion ait été provoquée par un "engin explosif" et décidé de suspendre ses vols.

La Russie a ordonné vendredi la suspension de ses vols vers l'Egypte sur recommandation de ses services secrets.

Les deux pays rapatrient des milliers de ressortissants en vacances à Charm el-Cheikh par des vols spéciaux.

Le crash de l'Airbus de la compagnie russe Metrojet, qui devait rallier Saint-Pétersbourg (Russie) au départ de Charm el-Cheikh, a coûté la vie aux 224 personnes à bord, presque toutes des Russes.

Ce drame risque de porter un nouveau coup dur au tourisme en Egypte, un pays déjà affecté par des années d'instabilité depuis la chute de Hosni Moubarak à l'issue d'une révolte populaire en 2011.

Galerie photo Les pires accidents d'avion depuis 2001 Voyez les images