MAROC
07/11/2015 11h:22 CET | Actualisé 07/11/2015 18h:11 CET

Agression de Loubna Abidar: La préfecture de police de Casablanca réfute la version de l'actrice

La préfecture de police nie la version de Loubna Abidar et livre sa version des faits
DR
La préfecture de police nie la version de Loubna Abidar et livre sa version des faits

AGRESSION - "La préfecture de police nie catégoriquement les informations figurant dans la vidéo et affirme avoir traité avec sérieux la plainte de la victime", déclarent les autorités casablancaises dans un communiqué. La réponse de la préfecture de police s'est faite quelques heures après la diffusion d'un témoignage vidéo de Loubna Abidar, où l'héroïne de Much Loved se plaignait de l'accueil qui lui a été réservé par la police.

"J’ai été victime d’une agression à Casablanca. Aucun commissariat ni hôpital n’a voulu m’accepter. Je me suis rendue à la préfecture de police de Casablanca. Tout le monde se moquait de moi et disait: 'Tu es enfin venue, Abidar!" Tout cela parce que j’ai fait un film que vous n’avez pas regardé. Vous avez regardé ce qu’ils ont voulu vous montrer", a déclaré l'actrice dans une vidéo publiée sur Facebook.

LIRE AUSSI:Loubna Abidar victime d'une agression à Casablanca

Une version réfutée par la préfecture de police: "Les éléments de sécurité de la permanence ont écouté la plaignante, cette dernière a cependant refusé de faire un procès verbal de la plainte, demandant un délai pour se rendre à l’hôpital afin d’être soignée et assurant qu’elle reviendrait (...) munie d’un certificat médical qui précise la nature de son agression. Une demande à laquelle les autorités se sont pliés", détaillent les autorités casablancaises dans le communiqué.

Selon la préfecture de police, "la concernée s’est présentée à la permanence dans la zone d’Anfa à 2h30 du matin, le vendredi 6 novembre, afin de déposer plainte concernant son agression, sans vouloir divulguer le lieu de l’agression ni les circonstances".

Galerie photo Dix films cultes marocains Voyez les images