MAROC
04/11/2015 10h:27 CET | Actualisé 04/11/2015 12h:20 CET

Hicham Naciri, avocat du palais, se joint à la défense de la fillette de 3 ans, violée à Casablanca

Pourquoi l'avocat du palais défend une fillette de 3 ans violée à Casablanca
Hassan Ouazzani
Pourquoi l'avocat du palais défend une fillette de 3 ans violée à Casablanca

JUSTICE - La fillette de 3 ans violée à Casablanca le 31 juillet dernier pourra compter sur le soutien de l’avocat Hicham Naciri. Celui qui est connu pour être l’avocat attitré du palais rejoint l'avocat Youssef Chehbi, qui a pris en charge le dossier de l'enfant, dont la mère a été auditionnée le mardi 3 novembre dernier.

Question: pourquoi cet avocat d’affaires, également associé au cabinet anglais Allen & Overy, a-t-il décidé de se joindre à la défense? "Le cabinet consacre une partie de son temps à des dossiers pro bono (à titre gracieux, ndlr), plus particulièrement en faveur des démunis ou des personnes en situation de détresse", nous confie-t-il. "En tant qu’avocats, nous avons également la responsabilité et le devoir de nous impliquer dans des sujets de société aussi graves que celui de la pédophilie", ajoute Hicham Naciri, qui dit avoir pris connaissance de l’affaire "par des confrères". Youssef Chehbi, également mandaté sur ce dossier dit "collaborer avec maitre Naciri comme c’est le cas pour les autres procès".

LIRE AUSSI:3 questions à Najat Anwar, Présidente de l'association Touche pas à mon enfant

"Les juges doivent prononcer une peine exemplaire, parce que cela a duré trop longtemps. La pédophilie devient assez banalisée et les peines ne sont pas assez dures", souligne le deuxième avocat de la victime. "Il faut que ce soit un message clair pour tous les agresseurs sexuels. Et le fait que l’avocat du roi s’implique dans cette histoire est une excellente chose pour la cause", précise-t-il.

Pour rappel, la mère de la victime aurait pris connaissance du drame en changeant les couches de sa progéniture. Fatima-Zohra S. est sortie, en compagnie de sa mère, jouer dans son quartier. Le ravisseur aurait profité de l’absence de la mère pour emmener la victime dans son magasin et abuser d’elle, explique Khalid Chekhaoui Semmouni, président de l’association Coalition contre les abus sexuels sur les enfants, dans une déclaration faite au portail d’information Telquel.ma. Le présumé violeur est en détention provisoire depuis le 4 août dernier.

Galerie photo Ces grands criminels marocains qui ont défrayé la chronique Voyez les images