MAROC
04/11/2015 14h:18 CET | Actualisé 05/11/2015 10h:03 CET

Dîn wa Dunia, le nouveau mensuel marocain dédié à la question religieuse

Un nouveau venu dans la presse marocaine s'intéresse à la religion
Dîn wa Dunia/Facebook
Un nouveau venu dans la presse marocaine s'intéresse à la religion

PRESSE – "Cela faisait longtemps que je voulais créer un journal. Il fallait observer l’existant pour proposer un nouveau concept. Je pense que le thème correspond à l'esprit de notre époque", nous confie Souleiman Bencheikh, fondateur et directeur de publication du magazine Dîn wa Dunia, nouveau venu de la presse spécialisée au Maroc.

Le magazine, qui se définit comme celui "des cultures et des religions" s’intéresse à la question religieuse dans sa globalité. "Nous parlons des religions avec des personnes qui maitrisent la question et ont une connaissance des textes sacrés. On ne parle pas que de l’islam mais des religions en général", explique l'ex rédacteur en chef de l'hebdomadaire TelQuel et Directeur de la rédaction du mensuel Zamane.

Pour monter son projet, Souleiman Bencheikh s’est entouré de plusieurs chercheurs et journalistes qui maitrisent le sujet. "Parmi eux, il y a Jillali El Adnani, directeur du Centre d’Histoire du temps présent, Ruth Grosrichard, professeur de langue et civilisation arabes à Sciences Po Paris, Ali El Yousfi Alaoui, agrégé d’arabe, auteur de travaux de recherche sur la pensée arabe et d’autres encore", révèle le patron de presse. L’équipe de Dîn wa Dunia repose ainsi sur un modèle collaboratif "avec un groupe de conseillers scientifiques, des journalistes en interne, ainsi que des intervenants occasionnels", en fonction des thématiques traitées.

Dîn wa Dunia devrait faire la part belle aux articles de fond. "Pour continuer à exister, la presse papier doit aller vers un format de plus en plus long. Il faut qu’elle complète le web et ne devrait pas chercher à le concurrencer", analyse Souleiman Bencheikh qui annonce la venue d’un site web "dans les quelques mois qui suivent la sortie en kiosques du premier numéro". Le portail ne devrait en revanche pas reprendre les mêmes articles publiés sur la version papier. "Il ne s’agit en aucun cas d’avoir une version électronique du magazine. Le contenu doit être différent", souligne le directeur de publication de Dîn wa Dunia.

LIRE AUSSI:Les imams stars

Au menu du mensuel: des interviews, des analyses et des reportages. Le magazine, dont le premier numéro sera disponible en kiosques le 1er décembre prochain coûtera 40 dirhams et sera tiré à 12.000 copies dans un premier temps. Un chiffre qui devrait être revu à la hausse pour arriver "très vite à 20.000 exemplaires".

Galerie photo Les 10 savants musulmans qui ont révolutionné le monde Voyez les images