03/11/2015 12h:51 CET | Actualisé 03/11/2015 12h:51 CET

Énergies renouvelables: La BERD va financer un projet éolien près de Tanger

Énergies renouvelables: La BERD va financer un projet éolien près de Tanger
AFP
Énergies renouvelables: La BERD va financer un projet éolien près de Tanger

ENERGIES - Les énergies renouvelables ont décidément le vent en poupe au royaume. A la veille de la mise en service de la centrale solaire Noor I, la Banque européenne de reconstruction et de développement (BERD) va désormais apporter une aide financière pour le développement du Maroc.

LIRE AUSSI:Vents favorables pour l'énergie solaire au Maroc avec le lancement de la première centrale Noor I

L'institution européenne a annoncé ce mardi qu'une aide de 250 millions de dollars serait apportée aux projets d'énergies renouvelables mis en place par des entreprises privées au Maroc, mais aussi en Egypte, en Jordanie et en Tunisie. Dans un communiqué, la BERD explique que cette somme servira à construire des unités des production dans ces quatre pays. Et qu'une grande partie de l'énergie produite sera vendue à des clients du secteur privé, "comme les groupes hôteliers".

La Banque a révélé que le premier projet a en bénéficier pourrait être la ferme éolienne de Khalladi, près de Tanger. La signature d'un accord de financement est prévue prochainement.

La BERD estime que la construction des projets financés par ce fond devrait provoquer une baisse d'émission de CO2 de 700,000 tonnes par an.

Galerie photo La planète se réchauffe? Voici ce qui nous attend Voyez les images

Nandita Parshad, directrice du secteur énergie à la BERD a déclaré: "Pour la première, le secteur privé de cette région est désormais capable de produire et de vendre de l'énergie renouvelable et va pouvoir rentrer en compétition avec le gaz et la production de pétrole".

Deux investisseurs sont présents aux côtés de la BERD pour financer ce fond: le Climate Investment Funds’ Clean Technology Fund (CTF) qui apporte 35 millions de dollars et le Global Environment Facility (GEF) qui offre 15 millions de dollars.

La banque européenne a enfin informé que l'Union pour la méditerranée de partenaire de dialogue dans le cadre de ce programme.