MAGHREB
03/11/2015 05h:11 CET

Les 10 problèmes les plus souvent entendus par les sexologues

B2M Productions via Getty Images

De quoi discutent les couples lorsqu’ils se retrouvent dans le bureau d’un sexologue?

Nous avons demandé à 7 sexologues et psychologues de nous parler des problèmes pour lesquels les couples les consultent le plus souvent. Voici ce qu’ils nous ont répondu :

«Je ne peux atteindre l’orgasme 'de façon conventionnelle'.»

«Beaucoup de femmes qui entrent dans mon bureau me disent qu’elles ne peuvent atteindre l’orgasme de façon conventionnelle. En fait, seulement 15 à 20 % des femmes peuvent atteindre l’orgasme durant une relation sexuelle et, encore là, elles ont besoin de beaucoup de stimulation pour y parvenir. Je leur conseille généralement de faire l’amour en étant par-dessus leur partenaire, courbée dans un angle de 45 degrés, ou couchée sur le dos sur une surface ferme, les genoux à la hauteur des coudes de leur partenaire.» - Laurie Watson

«Nous n’avons pas le même niveau de désir.»

«Cela demeure le problème le plus commun. Une personne veut faire l’amour plus souvent que l’autre et d’une façon plus érotique. Après un certain temps, le niveau de désir peut diminuer pour l’un des deux partenaires, et demeuré élevé pour l’autre. Je conseille alors aux couples d'essayer de trouver une façon de faire l’amour qui convienne aux deux partis. Il se pourrait également que le tout soit dû à une accumulation de tension et de frustration au sein du couple. Dans ce cas, la communication demeure encore et toujours la clé!» - Tammy Nelson

«Je ne peux satisfaire ma partenaire.»

«Les problèmes les plus courants chez les hommes demeurent l’éjaculation précoce et la dysfonction érectile. Dans les deux cas, les hommes peuvent devenir anxieux et même chercher à éviter les moments d’intimité avec leur partenaire. De son côté, la femme dont le mari souffre de dysfonction érectile peut alors penser qu’elle ne l’attire plus autant qu’avant. Les hommes doivent du coup recentrer leur attention sur leur corps et leur propre plaisir et apprendre à relaxer et à profiter du moment. Pour sa part, la conjointe doit faire sentir à son mari qu’elle est à ses côtés pour traverser cette épreuve.» - Danielle Harel et Celeste Hirschman

«Je veux ajouter du piquant dans notre vie sexuelle, mais ma conjointe n’est pas intéressée.»

«Plus le temps passe, plus certaines personnes désirent explorer davantage leur sexualité et partager leur fantasme de façon plus ouverte avec leur partenaire. Il se peut toutefois que l’autre soit moins enclin à essayer certaines pratiques. Le rôle du sexologue est alors d’évaluer le niveau d’ouverture ainsi que les tensions pouvant en découler au sein du couple afin d'aider celui-ci à trouver un terrain d'entente.» - Sari Eckler Cooper

«Nous voulons faire l’amour comme avant, lorsque nous n’étions pas parents.»

«Plusieurs couples se tournent vers les services d’un sexologue peu de temps après avoir eu un enfant, souvent car la femme dit ne plus ressentir autant de sensations qu’avant son accouchement. Je recommande généralement à celle-ci d’effectuer l’exercice de Kegel environ 3 fois par jour pour renforcer le muscle pubo coccygien. Si elle désir avoir des résultats plus rapidement, elle peut aussi se tourner vers certains appareils médicaux. Je leur rappelle également qu’il existe plusieurs façons de se stimuler sexuellement autre que la pénétration.» - Ava Cadell

«J’ai moins de désir que ma femme.»

«Il est fréquent que ce soit l’homme qui soit moins porté sur le sexe dans le couple et que ce soit la femme qui soit frustrée. Le plus souvent, les hommes me disent être privés du contact amoureux et passionné qu’il souhaiterait avoir avec leur partenaire. Les femmes font parfois l’erreur de penser que leur mari veut simplement assouvir un besoin biologique, et c’est ce qui rebute les hommes. Je rappelle alors au couple que la passion requiert de l’engagement, que tous deux doivent se montrer expressifs et accorder autant d’importance au contact visuel qu'au toucher.» - Brandy Engler

«J’ai moins de désir que mon mari.»

«Plusieurs raisons peuvent expliquer la perte de désir chez une femme. Cela peut être lié à l’éducation, à l’incapacité d’exprimer ouvertement leurs désirs et d’expérimenter avec leur conjoint. Le problème peut souvent mener à une relation ou un mariage sans sexe. Dans le cas d’une perte de désir, la femme doit réapprivoiser son corps et ne pas avoir peur de guider son conjoint. Ce dernier doit alors se montrer patient, compréhensif, et surtout faire preuve de bonne volonté.» - Danielle Harel et Celeste Hirschman

«Je désire connecter davantage avec mon conjoint sur le plan émotionnel.»

«Plusieurs hommes disent avoir de la difficulté à tomber amoureux et à faire l’amour passionnément, et ils veulent que cela change. La plupart d’entre eux sont dans la vingtaine ou la trentaine. Ils cherchent désormais une relation plus sérieuse. Ils essaient du coup de lier amour et sexe après en avoir fait consciemment deux choses distinctes durant des années.» - Brandy Engler

«Mon conjoint est malade, mais nous voulons tout de même avoir une vie sexuelle active.»

«Les couples ont souvent besoin d’aide lorsqu’un conjoint est atteint d’une maladie. Je les encourage à se toucher de différentes façons, à faire preuve de douceur. Prendre un bain ensemble peut aussi avoir de nombreux bienfaits, en plus d’être excellent pour les articulations, les muscles et la circulation sanguine. Si la personne malade se sent complexée, faire l’amour avec les yeux bandés peut également l’aider à se détendre davantage.» - Ava Cadell

«Nous sommes mariés, mais ne faisons plus l’amour.»

«Une telle situation se produit généralement lorsque la routine s’installe au sein du couple (le travail, les enfants, le quotidien, etc.). Peu importe qui initiait généralement les rapprochements auparavant cesse subitement de le faire, tandis que l’autre attend en silence que les choses redeviennent comme avant. Pour s’en sortir, les deux partis doivent communiquer, proposer des idées, identifier la cause du problème et chercher des solutions. Ce n’est souvent la faute de personne. Et votre vie sexuelle est de votre ressort à tous les deux.» - Tammy Nelson

Cet article initialement publié sur le Huffington Post États-Unis a été traduit de l’anglais.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.