ALGÉRIE
02/11/2015 00h:32 CET | Actualisé 02/11/2015 00h:47 CET

Football: L'ES Sétif bat le MO Bejaia (1-0) et remporte sa première supercoupe d'Algérie

L'Entente de Sétif a remporté dimanche après-midi au stade Hamlaoui de Constantine la première Super-coupe d’Algérie de son histoire, en venant difficilement à bout du MO Bejaia sur le score de 1 à 0.

La rencontre, disputée sous les yeux des ministres de la Jeunesse et des sports, El Hadi Ould-Ali, des Travaux publics, Abdelkader Ouali et de la Culture, Azzedine Mihoubi, n'a finalement valu que par son indécision, les 22 acteurs ayant offert aux spectateurs et téléspectateurs un match plutôt terne.

Il a fallu attendre la 32e pour assister à la première occasion de la rencontre, sur balle arrêtée, mais le milieu de terrain Dagoulou ne parvient pas cadrer son coup de tête et "vendange" le corner très bien botté par Lamri depuis le côté gauche.

L’avant-centre bejaouis Hamzaoui réplique de la même manière, mettant une tête au-dessus de la cage sur un coup-franc du côté droit par Zerdab.

Dans le jeu, ce n'est qu'à la 44e minute que l'Entente se procurera sa première occasion grâce au latéral gauche Hachi qui verra, malheureusement pour son équipe, sa formidable chevauchée et son centre en retrait mal exploités par le malgache Amada.

La seconde mi-temps fut un peu plus intéressante à suivre, les joueurs des deux équipes, sans doute sermonnés par les deux coaches, se montrant un peu plus appliqués, même si les "crabes" préfèrent attendre pour jouer le contre.

Et c'est précisément sur un contre que Hamzaoui, dans la surface de vérité, prend de vitesse Benlamri qui fait faute et provoque un penalty.Chargé de transformer le coup de pied de réparation, Zerdab, au grand désappointement des supporters bejaouis, voit son tir heurter le haut de la transversale avant de sortir.

C'est le moment choisi par Kheireddine Madoui pour faire entrer le virevoltant Belameïri et l'expérimenté Ziaya, histoire de donner un peu plus de tonus à l’attaque et d'épauler Benyettou. Coaching gagnant puisque c’est Belameïri, à partir d’une touche obtenue par Ziaya, qui finira par trouver la faille à la 84e.

Embusqué dans les 16 mètres, l’ailier de poche sétifien fait bon usage d’un centre de Lamri en réussissant un joli contrôle avant de crocheter et de mettre une frappe du gauche hors de portée du gardien Rahmani, irréprochable pendant tout le match.

Un but qui vaut son pesant d’or puisqu’il permet à l’équipe d’Ain Fouara de remporter le seul trophée qui manquait à son riche palmarès.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.