ALGÉRIE
31/10/2015 06h:36 CET | Actualisé 31/10/2015 06h:40 CET

Veille du 1er Novembre : le FFS marque son soutien au combat anticolonialiste des Palestiniens

west bank
A Hébron, hier, l'enterrement de 3 Palestiniens tués par l'armée israélienne

Le Front des forces socialistes (FFS) a choisi de marquer, vendredi, le 61ème anniversaire du déclenchement de la révolution de novembre par la tenue d’un meeting de solidarité avec les luttes et les combats du peuple palestinien.

Au cours de ce meeting, organisé en présence de représentants de l’ambassade Palestine à Alger, le premier secrétaire du FFS, Mohamed Nebbou, a souligné la similarité du combat des peuples palestinien et algérien pour la "liberté et la dignité".

"Nous devons rappeler au monde en cette veille d’anniversaire du déclenchement de notre glorieuse révolution, la réalité de l’occupation vécue par nos frères palestiniens aujourd’hui, un réalité faite de meurtres, de tortures, d’injustice et d’apartheid" a-t-il déclaré.

Le FFS, a-t-il dit, soutient la lutte du peuple palestinien car le "rejet de toutes formes de colonisation est un de ses principes fondamentaux, une valeur enracinée, un devoir et une conviction ancrés dans les cœurs et les esprits ".

"Fidèles à l’engagement de novembre, éternellement contre la colonisation", c'est sous ce slogan que le FFS a tenu à marquer sa solidarité avec "combat des palestiniens pour la liberté".

"Le colonialisme n’est pas encore définitivement vaincu tant que la Palestine continue de subir l'occupation, nul ne peut se sentir libre tant que le peuple palestinien ne l’est pas" a ajouté Mohamed Nebbou en soulignant qu’Israël persiste à rejeter les décisions de l’Onu et continue de "bénéficier d'une impunité ... garantie" par les occidentaux.

Ce conflit est une "question d’occupation et de colonisation. Son traitement doit se faire sur la base de la liquidation du colonialisme et par le retour aux frontières de 1967, le droit au retour des réfugiés et la reconnaissance d’un Etat palestinien dans sa plénitude " a-t-il ajouté.

Relance du chantier du consensus national

Mohamed Nebbou a brièvement évoqué la situation politique interne en soulignant que les aspirations et les espoirs des Algériens pour des lendemains meilleurs "’éloigne de jour en jour en raison de l’entêtement du régime en place et de son refus de changements et de réformes radicales et profondes".

Il est désolant, a-t-il ajouté, de voir que plus d’un demi-siècle après l’indépendance, le régime en place persiste dans sa "politique d’improvisation, de monopolisation du pouvoir sans tenir compte des aspirations des Algériens et de la situation régionale et internationale pleins de grands périls".

Le FFS a décidé par ailleurs de reprendre l'initiative sur son appel à la réalisation d'un nouveau consensus national. Il a décidé, indique-t-il dans un communiqué "d’engager une nouvelle série de rencontres de concertation avec les acteurs politiques, économiques et sociaux pour la reconstruction du Consensus national."

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.