ALGÉRIE
30/10/2015 09h:10 CET | Actualisé 30/10/2015 09h:11 CET

Autoroute Est-Ouest: les entreprises sommées d'accélérer les travaux de réalisation des pénétrantes

Archives

Le ministre des Travaux publics Abdelkader Ouali a exhorté les entreprises chargées des travaux de réalisation des quinze pénétrantes reliant plusieurs villes du pays à l'Autoroute Est-ouest d'accélérer la cadenece, rapporte l'Agence de presse algérienne (APS).

Lors d'une réunion d'évaluation de l'avancement de ces projets tenue avec les entreprises de réalisation et les bureaux d'études, le ministre a regretté le fait que des travaux de réalisation de la plupart de ces pénétrantes avançaient à un rythme "très lent", appelant ces opérateurs à plus de "professionnalisme et de rigueur".

"Le constat que nous avons fait est que dans la plupart des chantiers, seulement 40% du matériel et du personnel sont installés", a-t-il lâché ajoutant "vous étiez retenus parce que vous nous avez présenté des performances en matière de délais".

"Nous avions opté pour le gré à gré (dans l'octroi des marchés) parce que ces projets avaient un caractère urgent", a-t-il encore dit ajoutant "les retards ont un coût et des incidences".

Le ministre, qui a assisté à un exposé de l'Agence nationale des autoroutes (ANA) sur l'état d'avancement des 15 pénétrantes et rocades et entendu les explications des représentants des groupements et bureaux d'études chargés de ces projets, a indiqué que l'Etat allait mobiliser tous ses moyens pour qu'ils soient achevés dans les meilleurs délais.

Il a réassuré dans ce sens ces opérateurs du soutien et de l'accompagnement qui leur sera accordé de la part des autorités.

"Je veux que nous définissons précisément toutes vos contraintes et problèmes. Nous devons tous travailler ensemble pour la réussite de ces projets", a dit M. Ouali recommandant aux intervenants (entreprises, bureaux d'études et ANA) de mieux coordonner.

A cet effet, le ministre a indiqué qu'à partir de la semaine prochaine, une commission ministérielle allait se déplacer une fois tous les 15 jours sur chacun des chantiers pour faire un point de situation sur l'avancement des travaux et cerner les contraintes qui les entravent.

Mais pour ceux qui ne se conforment pas aux règles, des mesures sévères allaient être prises à leur encontre, a averti le ministre en invitant ces opérateurs à respecter leurs engagements.

"Je ne veux pas entendre les arguments qui ont déjà servi à justifier ces retards", a lâché M. Ouali qui a affirmé que le problème lié aux enveloppes financières consacrées aux indemnisations des propriétaires des terrains expropriés était réglé.

Le ministre a également souligné que la présence de sociétés de réalisation étrangères est une opportunité pour l'outil national de réalisation afin d'acquérir le savoir-faire et l'expertise.

En tout, 61 entreprises nationales (publiques et privées) et étrangères, constituées en groupements d'entreprises, aux côtés de 32 bureaux d'études et d'exécution sont chargées de réaliser les 15 pénétrantes et rocades totalisant 900 km.

Les principales contraintes avancées par les entreprises concernant les retards des projets sont liées aux expropriations des terrains, aux indemnisations et à l'environnement (sols difficiles notamment).

Selon le rapport présenté par l'ANA, le taux d'avancement global des travaux sur le lot Est du pays a atteint 20% pour la pénétrante de Batna sur 20 km (lot n°1), 15% pour la pénétrante reliant Jijel à Sétif (110km) et 7% pour les pénétrantes de Guelma (35 km) et de Skikda (31km).

Dans la région Centre, les travaux sont à 42% pour la pénétrante de Bejaia (100km), de 17% pour celle de Tizi Ouzou (48km) et de 44% pour le dédoublement de la RN1 entre Chiffa (Blida) et Berrouaghia (Médéa) sur un itinéraire total de 53km.

Le taux d'avancement est estimé à 22% pour les travaux de réalisation du premier lot de la 4ème rocade Khemis Miliana (Ain Defla)-Berrouaghia sur un itinéraire total de 67 km et à 10% pour le deuxième lot de la même rocade reliant également Khemis-Miliana à Berroughia, ajoute-t-on.

Pour la région Ouest du pays, les travaux de réalisation sont à 24% pour la pénétrante reliant le port de Ghazaouat (Tlemcen) à l'Autoroute Est-ouest sur 13 km, à 8% pour le premier lot de la pénétrante reliant Mascara à l'Autoroute Est-ouest (25km) et à 12% pour le deuxième lot de cette même pénétrante.

Ce taux est à 21% pour la pénétrante reliant le port d'Oran à l'Autoroute Est-Ouest (26km), à 8% pour le premier lot de celle reliant la ville de Mostaganem à l'Autoroute Est-ouest (33km) et à seulement 5% pour le deuxième lot de la même pénétrante.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.