ALGÉRIE
28/10/2015 07h:40 CET | Actualisé 28/10/2015 07h:40 CET

Mondiaux-2015 (athlétisme handisport): 5è journée: une or et une bronze pour l'Algérie

Nassima Saïfi

La sélection algérienne d’athlétisme handisport a ajouté deux médailles, une or et une bronze, mardi soir au stade Suhaim Bin Hamad dans la capitale qatarie Doha, lors de la 5è journée des Championnats du Monde qui prendront fin, samedi prochain.

La médaille en vermeil a été remportée par la lanceuse Nassima Saifi au concours du disque, classe F57, conservant sa couronne mondiale, avec un jet victorieux à 34.31m, réalisé au 3è essai, dans un concours qui a réuni douze (12) concurrentes. La médaille d’argent du concours est revenue à la Bulgare Stela Eneva (32.25m) et la bronze à l’Irlandaise Orla Barry (29.82m).

Quand à Safia Djalal, autre athlète participante au concours, elle a échoué au pied du podium avec un jet à 27.89m, réussi, dès son premier essai.

L’athlète Mohamed Berrahal a arraché la médaille de bronze en finale de l’épreuve du 100m, classe T51, qu’il a parcouru en 21.89, synonyme d’une 3è place et un nouveau record d’Afrique.

La consécration en or est revenue au tout nouveau belge, Peter Geynin 20.93 (nouveau record du championnat), alors que l’argent a été gagné par le champion du monde en titre, le Finlandais Toni Piispanen (21.43).

A l’issue de la finale, rapporte l'agence de presse algérienne (APS), Berrahal n’a pas caché sa déception de sa performance et sa 3è position. "Evidemment, je ne suis pas du tout content de ma prestation. J’ai travaillé dur cette année pour faire nettement mieux. Je ne comprends pas ce qui m’arrive. J’étais fatigué et cette fatigue est arrivée au mauvais moment.

J’ai tout donné, mais je n’avais pas les sensations que j’ai l’habitude d’avoir au cours des séances d’entraînement et même dans les compétitions", a déclaré Berrahal, ajoutant : "C’est le sport, certes, mais ce qui est sûr, c’est que je dois revoir mes calculs et doubler d’efforts en prévision des jeux Paralympiques".

Le même sentiment de désolation était visible sur le visage de son entraîneur, Abdelhak Kassouri, qui a reconnu que le Belge, inconnu jusqu’ici, a été plus fort que tous les autres. "Je ne blâme pas notre athlète qui a fait ce qu’il pouvait faire. Quand la fatigue gagne ton corps, beaucoup de choses ne répondent plus.

La fatigue qui gagné Berrahal, l’a affaiblit et diminué de ses capacités physiques, un paramètre important dans une course des moteurs", a expliqué Kassouri, tout en félicitant son athlète pour sa médaille, qui reste "un podium mondial", a-t-il précisé.

Pour la 6è journée des Mondiaux de Doha, deux Algériens seulement seront en lice. Allal Boukhalfa prendra part aux séries de l’épreuve du 100m, classe T35. L’Algérien sera aligné dans le 3è couloir de la 1re série aux côtés, de six autres concurrents.

La seconde verra également l’engagement de sept athlètes, pour une épreuve qui devra permettra la qualification en finale, des trois premiers de chaque série, en plus des deux meilleurs temps.

Pour sa part, Ismahane Boudjaadar participera au concours du lancer de poids, classe F33. Elle défiera sept autres adversaires, dans sa première apparition à cette échelle de la compétition.

Son entraîneur Abdelmadjid Kahlouche, l’athlète Boudjaadar est une des espoirs futurs de l’athlétisme handisport algérien dans sa classe. "C’est son premier mondial où elle va découvrir le haut niveau auquel elle n’est pas habituée certes, mais si elle entame la compétition avec un bon mental, elle pourra réaliser une belle prestation", a-t-il souligné.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.