MAGHREB
27/10/2015 08h:12 CET

Tunisie: L'imam Ridha Jaouadi placé en détention pour "gestion financière non autorisée" d'une mosquée

facebook/ridha jaouadi

Un imam tunisien controversé, dont le limogeage par les autorités a suscité des mouvements de protestations, a été placé en détention pour "gestion financière non autorisée" d'une mosquée, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

"Le procureur général a décidé de placer en détention Ridha Jaouadi et quatre autres personnes pour collecte d'argent et gestion financière de la mosquée Sidi Lakhmi sans autorisation", a indiqué à l'AFP Mohamed Abid, porte-parole du parquet de Sfax, la deuxième ville de Tunisie.

M. Jaouadi est détenu dans les locaux de la police judiciaire et la justice doit décider d'un éventuel transfert du dossier devant un juge d'instruction, a-t-il ajouté.

Cet imam, membre d'un syndicat proche du parti islamiste Ennahda, deuxième force politique du pays, a été limogé le mois dernier par le ministère des Affaires religieuses pour "extrémisme", et pour avoir, selon la même source, mené sous couvert religieux des activités syndicales dans la mosquée Sidi Lakhmi, la plus importante de Sfax.

Ce limogeage a suscité la colère de centaines de fidèles qui ont empêché le nouvel imam de prêcher lors des deux dernières prières de vendredi. Un rassemblement de protestation a également été organisé la semaine dernière à Tunis.

Récemment invité par des chaînes privées, M. Jaouadi a défié ses détracteurs de prouver qu'il adoptait un discours extrémiste, dénonçant une volonté politique de le faire taire.

Dans le sillage de l'attentat de Sousse fin juin revendiqué par le groupe Etat islamique (EI) et qui a coûté la vie à 38 touristes, les autorités ont décidé de fermer 80 mosquées n'étant "pas sous contrôle de l'Etat" et soupçonnées d'"inciter au terrorisme". 27 restent fermées à ce jour, selon le ministère des Affaires religieuses.

Depuis son entrée en fonctions en début d'année, le gouvernement de Habib Essid a par ailleurs procédé au limogeage d'"une vingtaine d'imams sur un total de 18.000", d'après la même source.

LIRE AUSSI:Contre le limogeage contesté d'un imam de Sfax, des fidèles protestent

Hassen Chalghoumi aux imams tunisiens: "Sortez, parlez dans les médias!"

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.