MAROC
27/10/2015 04h:43 CET

Climat social: En 2014, les Marocains ont plus fait la grève qu'en 2013 selon le CESE

Rapport du CESE: Le climat social était plus tendu en 2014 qu'en 2013
AIC PRESS
Rapport du CESE: Le climat social était plus tendu en 2014 qu'en 2013

TRAVAIL - Le climat social était plus tendu en 2014 qu'en 2013. C'est l'une des conclusions faites par le Conseil économique, social et environnemental (CESE) dans son rapport sur l'année 2014 rendu public lundi 26 octobre.

Parmi les nombreux points étudiés dans le document annuel, le CESE pointe du doigt une "hausse significative de la conflictualité" dans le monde du travail qui s'est traduite, l'année dernière, par une augmentation du nombre de grèves dans le royaume.

Le CESE recense ainsi 254 grèves dans 207 établissements en 2014, contre 204 grèves dans 167 entreprises un an plus tôt, soit une hausse de 24,5%, selon les données fournies par le ministère du Travail.

Les BTP, les prestations de services aux entreprises, le transport routier et les industries alimentaires sont les branches les plus touchées par ces arrêts de travail, note le rapport, qui précise que "presque la moitié du total des grèves est enregistré uniquement dans ces quatre branches".

Casablanca davantage touchée

Sans grande surprise, c'est la capitale économique du royaume qui a été la plus concernée par ces grèves, avec pas moins de 71 débrayages recensés à Casablanca en 2014. Avec 28 grèves chacune, la région de l'Oriental et celle de Doukala Abda complètent le podium.

Parmi les principales revendications poussant les travailleurs à descendre dans la rue figurent le paiement des salaires ou leur non paiement (22,5%), les licenciements (16,35%) et le non octroi des avantages sociaux (13,91%).

LIRE AUSSI:Les professeurs de médecine apportent leur soutien aux étudiants en grève

Point positif néanmoins, la durée de ces arrêts de travail a été moins longue qu'en 2013, entraînant ainsi une diminution du nombre de journées non travaillées (et donc une diminution de perte d'argent). Celles-ci sont passées de 268.452 en 2013 à 204.089 en 2014.

"L’année 2014 coïncide avec le dixième anniversaire du code du travail", rappelle le CESE, qui estime que c'est "l'occasion de faire le bilan des réalisations et des dispositions à mettre en œuvre" pour améliorer le climat social "ainsi que les conditions de travail et la modernisation des relations sociales dans l’entreprise".

Pour rappel, l'année 2014 avait été marquée par la grève générale du 29 octobre, menée par quatre organisations syndicales, l'Union marocaine du travail (UMT), la Fédération démocratique du travail (FDT), la Confédération démocratique du travail (CDT) et l'Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM). Ces dernières fustigeaient notamment le projet de hausse de l'âge de départ à la retraite, l'augmentation de l'imposition sur certains produits de consommation, et certaines mesures jugées "antisociales" du projet de loi de finances pour 2015.

Galerie photoManifestation pour les libertés individuelles à Casablanca Voyez les images

LIRE AUSSI: