ALGÉRIE
25/10/2015 18h:08 CET | Actualisé 25/10/2015 18h:08 CET

Le câble endommagé au large de Annaba véhicule plus de 80% du trafic Internet algérien

HuffPost Algérie

Le câble sous-marin coupé au large d'Annaba a privé l'Algérie de plus de 80% de son trafic international, a annoncé ce dimanche 25 octobre le PDG d'Algérie Télécom, Azouaou Mehmel.

Sur les 420 gigabits par seconde (Gbps) de bande passante internationale de l'opérateur historique algérien, plus de 330Gbps transitent via le câble SMWE4 à Annaba. Ce taux explique les importantes perturbations de la connexion à internet partout en Algérie depuis jeudi dernier, date où Algérie Télécom a annoncé la coupure de ce câble.

Les travaux de réparation ont commencé dans la nuit de samedi à dimanche, a également annoncé Azouaou Hamel.

"L'opération de recherche entamée vers 23h00 (samedi) a abouti au repérage et à la remontée du 1er bout de câble sur le pont du navire câblier Raymond Croze aux environs de 5h22 (dimanche)", a indiqué le PDG d'Algérie Télécom en ajoutant que la réparation de ce premier bout a été entamée immédiatement.

«Les recherches se poursuivent, a-t-il ajouté, pour localiser et réparer le deuxième bout du câble dont une section de près de 100 mètres a été endommagée.

Le premier responsable de l'opérateur étatique n'a pas pu donner une estimation de la durée des travaux vu que c'est un consortium international qui s'en occupe et non Algérie Télécom.

dsq

Il a toutefois précisé que l'entreprise dédommagera ses clients en rajoutant la durée de la panne à leurs abonnements.

L'opérateur a essayé d'atténuer l'impact de cet incident, a précisé M. Mehmel, en routant le trafic vers le deuxième câble (Alger-Palma) dont dispose l'Algérie, mais la capacité limitée de celui-ci (80Gbps) a fortement réduit la qualité de l'accès à Internet en Algérie depuis jeudi.

LIRE AUSSI: Annaba: le câble de fibre optique SMW4 non mentionné sur la carte de navigation

Une question de prix

Pourquoi placer plus de 80% du trafic international algérien sur un seul câble, et risquer un quasi "blackout" comme celui que vit l'Algérie depuis jeudi? Une question de tarifs, répond Azouaou Mehmel.

"Les prix pratiqués par l'opérateur espagnol Telefonica sur l'autre câble qui relie Alger à Palma (par lequel transite le reste de la bande passante de l'Algérie) sont 5 fois plus chers que les prix normaux", ce pourquoi ses capacités n’ont pas été augmentées, a expliqué le PDG d'Algérie Télécom.

De plus, le câble SMWE 4 dispose d'une capacité théorique de 1 térabits par seconde (1000 Gbps). Ce câble coupé est donc loin d'être saturé, a-t-il ajouté.

Suite à un incident similaire survenu en 2009, Algérie Télécom a entrepris des études pour réaliser un troisième câble reliant Oran à Valence. Sa réalisation a tardé, selon M. Mehmel, car elle dépend du budget de l'Etat.

Il a toutefois annoncé que les travaux sur cette ligne débuteront en 2016.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.