ALGÉRIE
23/10/2015 02h:59 CET | Actualisé 23/10/2015 03h:00 CET

Ophtalmologie: dépistage gratuit de la DMLA et de l'OMD au Centre commercial de Bab Ezzouar

HuffPost Algérie

Une campagne de sensibilisation et de dépistage de la DMLA (Dégénérescence maculaire liée à l'âge) et de l'OMD (Œdème maculaire diabétique), deux maladies chroniques affaiblissant les facultés visuelles, a été organisée ces jeudi 22 et vendredi 23 octobre au Centre commercial et de Loisirs de Bab Ezzouar par Lions Clubs Algérie, organisation non gouvernementale internationale.

La DMLA est une maladie chronique engendrée par le vieillissement rapide de la macula centrale de la rétine des yeux. Cette maladie touche les personnes âgées de 50 ans et plus. L'OMD, qui atteint quant à lui les personnes diabétiques, est une complication de la rétinopathie, causée par la détérioration des vaisseaux sanguins de la rétine.

La dégénérescence maculaire liée à l'âge est la quatrième cause de cécité en Algérie, après la cataracte, le glaucome et le diabète, révèle Assia Ziani, ophtalmologue spécialiste dans la rétine à l'hôpital de Médéa, dans une déclaration au HuffPost Algérie. En Occident, cette maladie est la première cause de cécité, les autres affections oculaires ayant été éliminées.

“La DMLA et l'OMD sont des pathologies méconnues des Algériens. Faute de dépistage, nous ignorons le nombre de cas recensés en Algérie”, a déploré la même spécialiste.

Cette campagne souhaite alors informer et sensibiliser le grand public sur ces deux pathologies, à travers des tests gratuits de la vue, adressées aux hommes et femmes âgées de 50 ans et plus, ainsi qu’aux personnes diabétiques.

"Les personnes atteintes de la DMLA, causée principalement par l’âge et le tabagisme, ressentent les symptômes en retard; une fois le second œil atteint par la maladie", explique Assia Ziani. La dégénérescence maculaire surgit à travers la diminution du contraste, la déformation de la vision ou l'apparition de tâches sombres au milieu du champ de vision.

L’Œdème maculaire diabétique, engendré par le diabète (type 1 et type 2), l’hypertension artérielle et l’insuffisance rénale, se manifeste par un flou visuel, des difficultés de lecture ou la vision de corps flottants.

Dépister pour prévenir

Une campagne qui n’a pas manqué de susciter l’intérêt des passants, qui, passés aux rétinographes, ont tenu à saluer les bénévoles, spécialistes en ophtalmologie de Lions Clubs Algérie.

wcx

S . A, âgé de 77 ans, est depuis 2013 atteint de la DMLA humide, type grave dont l’évolution est rapide.

“En 2012, j’ai guéri de la cataracte. Une année après, je commençais quand même à voir mal. J’ai cru que le problème venait de mes lunettes. En allant les changer, mon ophtalmologue m’a fait savoir qu’il s’agissait de la DMLA”, témoigne-t-il.

“Ce n’est pas facile de vivre avec cette maladie, révèle-t-il, irrité. Je ne peux pas lire la presse par exemple, pas même avec mes lunettes”, a regretté S.A, qui suit un traitement contre cette pathologie incurable depuis son dépistage en 2013.

"D'où l'intérêt de cette campagne de sensibilisation, où les Algériens pourront prévenir de ces maladies avant qu’il ne soit trop tard", avertit la spécialiste Assia Ziani.

Cette campagne de sensibilisation et de dépistage s’inscrit dans le cadre du programme de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour "le droit à la vue", accompagné par plusieurs association à travers le monde. Intitulée “Vision 2020”, cette initiative vise à éliminer la cécité évitable d’ici l’an 2020.

Une autre campagne de dépistage sera organisée le 19 novembre prochain à Koléa, a-t-on appris auprès de l’un des membres de cette ONG.

Lions Intelligence est une association de clubs service créée en 1917, regroupant 1.4 million de membres dans 202 pays.

Présente en Algérie depuis 1953, cette ONG est active dans plusieurs domaines, non seulement la santé mais également la culture.

Au cours de ces dernières années, Lions Clubs a organisé plusieurs festivals culturels pour collégiens et lycéens, des conférences et expositions artistiques. L’association a aussi ouvert des bibliothèques sonores créées pour non voyants à travers plusieurs villages en Algérie, et compte organiser une conférence sur la défunte écrivaine Assia Djebar en décembre 2015.

LIRE AUSSI: In Salah: plus de 500 personnes, touchées par des infections oculaires, frôlent la cécité

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.