MAROC
22/10/2015 09h:55 CET | Actualisé 22/10/2015 09h:56 CET

Ouverture du procès au Cambodge d'un médecin accusé d'avoir contaminé un village entier avec le virus du sida

Ouverture du procès au Cambodge d'un médecin accusé d'avoir contaminé un village entier avec le virus du sida
AFP
Ouverture du procès au Cambodge d'un médecin accusé d'avoir contaminé un village entier avec le virus du sida

CAMBODGE - Le procès d'un médecin de campagne cambodgien accusé d'avoir contaminé un village entier avec le virus du sida, s'est ouvert mardi au Cambodge.

Ce scandale sanitaire révélé en décembre 2014 avait mis en lumière l'indigence du système de santé cambodgien, s'appuyant largement sur des médecins sans diplômes dans les zones rurales.

Yem Chroeum, âgé de 55 ans, est accusé d'avoir contaminé plus de 100 personnes d'un même village isolé, dont des vieillards et des enfants, en réutilisant des seringues usagées.

L'homme, dont le procès s'est ouvert à Battambang, grande ville de l'ouest du Cambodge, "clame son innocence", assurant qu'il ne se rendait pas compte du risque de sa pratique de réutilisation de la même seringue, selon son avocat, Em Sovann.

Accusé de "meurtre", "inoculation intentionnelle du virus du sida" et "exercice illégal de la médecine", il risque la prison à vie.

LIRE AUSSI: