ALGÉRIE
21/10/2015 12h:10 CET | Actualisé 21/10/2015 15h:13 CET

Affaire El Watan TV: Amnesty International demande la levée des restrictions contre les chaînes privées

HuffPost Algérie

A la veille de la journée nationale de la presse, célébrée le 22 octobre de chaque année, Amnesty International a appelé les autorités à autoriser la réouverture d'El Watan TV, la chaîne de télévision privée fermée le 12 octobre dernier.

L'organisation a également dénoncé, dans un communiqué publié mercredi 21 octobre, les restrictions que subissent les journalistes en Algérie.

"Amnesty International demande aux autorités algériennes d’autoriser la chaîne de télévision privée El Watan TV, fermée la semaine dernière après une descente de police, à diffuser de nouveau", indique le communiqué qui ajoute que l'ONG internationale.

Amnesty appelle également, de façon générale, "à lever les restrictions abusives imposées à des journalistes et à des médias, en particulier les refus d'autorisation de diffuser qui sont utilisés pour censurer du contenu".

LIRE AUSSI:Les autorités ferment El Watan TV

Amnesty rappelle qu'El Watan TV a déposé, quelques mois avant sa fermeture, une demande d'autorisation de diffuser, mais la chaîne n'a reçu aucune réponse.

Pour l'organisation internationale, la plupart les chaines privées algériennes demeurent sans statut juridique en raison de la difficulté d'obtenir des autorisations de diffusion, une situation dont profite le pouvoir pour "exercer une répression sélective contre les chaînes qui diffusent des propos critiques à l'égard des autorités".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.