MAROC
21/10/2015 08h:08 CET | Actualisé 21/10/2015 08h:58 CET

Une enquête révèle que l'OCP, Maroc Télécom et la BMCE sont les entreprises préférées des chercheurs d'emploi marocains

DR

TRAVAIL - Les résultats de l’enquête menée par la plateforme d'offres d'emploi AMALJOB sur les entreprises plébiscitées par les chercheurs d’emplois au Maroc vient de tomber: l’Office Chérifien des Phosphates (OCP) mène la danse, suivi de Maroc Télécom et de la BMCE.

Cette dernière opère une belle remontée avec un saut en avant de 6 places par rapport à 2014 pour prendre la place de l’opérateur téléphonique principal du royaume qui vient, lui, se loger en seconde position, souligne AMALJOB dans un communiqué de presse.

D'un point de vue sectoriel, le BTP, les banques et les télécoms sont les trois filières les plus citées par les chercheurs d’emploi tandis que le secteur privé est globalement préféré au secteur public. Le couple multinationale/grandes entreprises, quant à lui, est préféré aux PME, ajoute le communiqué.

Cette même enquête affiche que le secteur privé est extrêmement demandé avec 75% de sollicitations, surtout de la part des diplômés des écoles d’ingénieurs et de commerce.

Par ailleurs, 74% des chercheurs d'emploi se disent prêts à se réorienter et à suivre un autre formation dans le but d’accéder plus facilement à un emploi.

Les avantages découlant du travail sont également très attendus avec en tête la formation continue (51%) suivie de la retraite complémentaire (45%), de l’assurance maladie (31%) tout en précisant, pour 54% d’entre eux, qu’ils ne travailleront sûrement pas plus de 5 ans dans leur première entreprise.

Deux tendances révélées dans l'édition 2014 de l'enquête se confirment: ils sont 88% à vouloir se lancer dans l’entreprenariat pour gagner une certaine autonomie et sont optimistes à 89% quant à leur avenir professionnel. Cet optimisme a augmenté de 6 points (83% en 2014).

Cette enquête a été réalisée auprès d'un échantillon de 7.625 chercheurs d'emploi, rencontrés lors des escales de la "Caravane Emploi et Métiers" tenue entre mars et mai 2015. Les sondés sont originaires des six régions d'escale de la Caravane, à savoir Agadir, Marrakech, Fès, Tanger, Rabat et Casablanca.

Les personnes s’étant prêtées au jeu de l’enquête sont à égale répartition de sexe masculin et féminin, dans la tranche d'âge des 20-30 ans. 41 % sont des jeunes lauréats de formations diplômantes de type Bac+5 décrochées dans les facultés (33%) ou dans les écoles d'ingénieurs (16% au total) et de commerce (16% également).