ALGÉRIE
20/10/2015 11h:43 CET | Actualisé 20/10/2015 11h:51 CET

Un organe de surveillance d'internet voit le jour

Wikimedia Commons

L'Algérie va surveiller internet et un centre spécialisé sera dédié à cela. Le dernier numéro du Journal Officiel, publié le 8 octobre dernier, comporte un décret fixant les modalités de fonctionnement de cet organe de "lutte contre les infractions liées aux technologies de l'information".

L'article 4 du décret présidentiel 15-261 place cette autorité sous la responsabilité du ministère de la Justice et aura pour mission d'assurer "la surveillance préventive des communications électroniques" pour "détecter les infractions d’actes terroristes et subversifs et d’atteinte à la sûreté de l’Etat".

surveillance


Cet organe de surveillance permettra également la collecte et l'enregistrement des données numériques des utilisateurs.

surveillance


Ambiguïté

Le texte ne précise pas la nature des données qui seront collectées et enregistrées, laissant planer des ambiguïtés concernant la protection de la confidentialité des internautes algériens.

Le décret instaure toutefois une prestation de serment devant une Cour pour le personnel appelé à accéder à des informations confidentielles.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.