MAGHREB
19/10/2015 13h:46 CET

La Tunisie, 2eme pays du Maghreb le plus dangereux sur les routes selon l'O.M.S.

HuffPost Maghreb

La Tunisie est le pays qui connait le plus de morts sur les routes au Maghreb juste après la Libye selon un rapport de l'Organisation Mondiale de la Santé(OMS).

L'OMS estime à 2679 le nombre de morts sur les routes pour diverses raisons en Tunisie, alors que l'Etat tunisien n'a déclaré que 1505.

Avec 24,4 morts sur les routes pour 100.000 habitants, la Tunisie se classe devant l'Algérie (23,8 morts pour 100.000 habitants) et le Maroc (20,8 morts pour 100.000 habitants) mais loin derrière la Libye qui compte 73,4 morts pour 100.000 habitants.

Ce chiffre s'explique par une forte proportion de morts d'usagers de voitures selon l'OMS. En effet, sur les 24,4 morts pour 100.000 habitants sur les routes de Tunisie, 11,8 sont des conducteurs de voitures soit près de la moitié. La Tunisie est classée 8eme en Afrique en matière d'accidents mortels concernant des automobilistes, derrière la Libye, le Niger, l'Afrique du Sud, le Namibie, le Botswana, la Zambie et le Congo.

La Tunisie est par contre le premier en terme de mortalité d'usagers de motos. Avec 5 morts pour 100.000 habitants pour l'année 2015, la Tunisie se classe ainsi devant le Maroc (4,4 morts pour 100.000 habitants) et la Libye (1,1 morts en moto pour 100.000 habitants).

Pour les cyclistes, la Tunisie se classe dernière au niveau maghrébin avec 0,6 morts pour 100.000 habitants par an. Le Maroc avec 1,3 morts par 100.000 habitants est le plus touché par ce phénomène devant la Libye avec 1 mort pour 100.000 habitants.

Concernant le nombre de piétons morts sur les routes, la Tunisie est classée deuxième au niveau maghrébin, loin derrière la Libye qui compte 19,4 piétons morts pour 100.000 habitants sur ses routes, en 2014.

Des chiffres expliqués par une législation permissive?

Dans la carte interactive présentée par l'OMS, ces chiffres sont expliqués par la législation en vigueur dans le pays non conformes aux standard internationaux.

Ainsi, l'OMS estime que la législation tunisienne en matière de conduite en état d'ébriété n'est pas appropriée et augmenterait le risque d'accidents de la route. Selon l'OMS le taux d'alcool dans le sang devrait être inférieur à 0,05 grammes par décilitre, or la législation tunisienne autorisait 0,05 grammes d'alcool par décilitre de sang (un projet de décret prévoit la baisse de ce taux à 0,03 grammes par décilitre).

Pour l'OMS, les législations algériennes et marocaines sont de bonne législations en matière de conduite en état d'ébriété tolérant respectivement 0,01 gramme par décilitre de sang et 0,02 grammes par décilitre de sang.

Autre point noir selon l'OMS, l'usage du casque pour les conducteurs de moto et vélos mais aussi l'usage de la ceinture de sécurité en voiture ne sont pas satisfaisants.

Chaque année 1,2 millions de personnes sont tuées sur les routes selon l'OMS. Selon l'organisation, le continent africain est le plus dangereux en matière de sécurité routière, alors que le continent européen est le moins dangereux.

LIRE AUSSI: Aziz Raissi, l'infographe qui fait le buzz sort une nouvelle série d'images

Tunisie: La sécurité des piétons sur la route de La Marsa remise en cause après l'accident du convoi de la FIFA et Coca-Cola (PHOTOS)

Aziz Raissi, l'infographe qui fait le buzz sort une nouvelle série d'images

Plan 125, la première application qui pointe du doigt les problèmes d'infrastructure en Tunisie!

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.