ALGÉRIE
19/10/2015 06h:50 CET | Actualisé 19/10/2015 06h:51 CET

Les travaux d'extension du métro d'Alger sans conséquences sur l'ENSA, selon Tahar Hadjar

Archives

Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique Tahar Hadjar, a réassuré dimanche les étudiants et enseignants de l'Ecole nationale supérieure d'agronomie (ENSA). Le tunnel du métro sous l'école n’endommagera pas les structures de l'école ni ses dépendances.

M. Hadjar qui voulait, ainsi, mettre fin au mouvement de protestation enclenché par les chercheurs et les étudiants de l'ENSA. Ces derniers avaient organisé un rassemblement de protestation dans l'enceinte de l'école pour dénoncer, selon eux, un projet de création au niveau du jardin botanique d'une base logistique de Cosider.

Le ministre a soutenu devant les concernés que "la réalisation du projet du métro a eu certainement l'aval des spécialistes en la matière et d'après leurs explications le maître d'ouvrage ne va pas couper les arbres, mais il va les déplacer".

Il a, également, précisé, en marge de la célébration de la journée mondiale de l'alimentation qui s'est déroulée au siège de l'école, que la réalisation de la ligne du métro El Harrach-aéroport Houari Boumediene "relève de l'utilité publique".

Le directeur général de l'ENSA, Lakhedar Khelifi, a, quand à lui, indiqué aux journalistes que cette école centenaire ne dispose pas actuellement de jardin botanique proprement dit. "A la fin des travaux, on aura un jardin botanique clé-en-main aménagé par l'entreprise Métro d'Alger et Cosider", a-t-il ajouté.

Ce responsable a souligné aussi que l'opération de coupe et de déplacement des arbres est en cours d'étude par un groupe d'experts en collaboration avec la Direction générale des forêts (DGF).

La filiale travaux publics de Cosider, chargée de la réalisation de ce projet a indiqué, quand à elle, mercredi dernier qu'elle avait reçu ''l'autorisation'' de l'Entreprise métro d'Alger (EMA) d'installer, à titre provisoire pour la durée du chantier'', des baraques de chantier dans l'enceinte de l'ENSA.

Ce groupe public a tenu, toutefois, à ''démentir'' aux ''bruits selon lesquels l'entreprise (Cosider) aurait investi le jardin botanique de (l'école) dans le quartier de Belfort d'El Harrach pour y construire des bureaux''.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.