MAGHREB
17/10/2015 13h:51 CET | Actualisé 17/10/2015 14h:03 CET

Un millier de manifestants à Tunis en soutien au peuple palestinien

CORRECTS CAPTION TO REMOVE REFERENCE TO STATE OF PALESTINE IN ACCORDANCE WITH AP STYLE - The Palestinian flag flies in the wind after it was raised during a Rose Garden ceremony at the United Nations headquarters on Wednesday, Sept. 30, 2015. Following a vote in November 2012, the U.N. recognized Palestine as a state with non-member status and as a result it was permitted to raise its flag outside the U.N. for the first time on Wednesday. (AP Photo/Craig Ruttle)
ASSOCIATED PRESS
CORRECTS CAPTION TO REMOVE REFERENCE TO STATE OF PALESTINE IN ACCORDANCE WITH AP STYLE - The Palestinian flag flies in the wind after it was raised during a Rose Garden ceremony at the United Nations headquarters on Wednesday, Sept. 30, 2015. Following a vote in November 2012, the U.N. recognized Palestine as a state with non-member status and as a result it was permitted to raise its flag outside the U.N. for the first time on Wednesday. (AP Photo/Craig Ruttle)

Près d'un millier de personnes ont manifesté samedi dans le centre de Tunis pour apporter leur soutien au peuple palestinien et dénoncer l'occupation israélienne, a constaté un journaliste de l'AFP.

Relayé par des partis politiques, l'appel à manifester avait été lancé par des citoyens et des associations sur Facebook en réaction à la flambée de violences en Israël et dans les territoires palestiniens.

Le cortège -des représentants de la société civile, de partis politiques mais aussi des Palestiniens de Tunisie-, a défilé dans le calme sur l'avenue Habib Bourguiba, la principale artère de la capitale.

"Libérez Al-Qods (Jérusalem en arabe), à bas Israël!", "Tunisiens, Palestiniens, frères: marchez, marchez jusqu'à Al-Qods", "le peuple veut la libération d'Al-Qods", ont notamment scandé les manifestants, qui arboraient de nombreux drapeaux palestiniens.

"Nous sommes là pour dénoncer l'occupation (israélienne) et pour soutenir notre peuple en Palestine qui est tué de sang-froid, pour défendre nos mosquées, notre religion", a déclaré à l'AFP Ahmad al-Qawasmi, un étudiant palestinien âgé de 22 ans, originaire de Hébron, en Cisjordanie.

En juillet 2014, près de 2.000 personnes avaient manifesté à Tunis contre l'offensive israélienne à Gaza, une opération qui en cinquante jours avait fait quelque 2.200 morts palestiniens, en majorité des civils, et 73 côté israélien.

Depuis le début des violences le 1er octobre, 40 Palestiniens ont été tués, dont plusieurs auteurs d'attaques, et des centaines blessés, alors que sept Israéliens ont péri et des dizaines ont été blessés.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.