ALGÉRIE
17/10/2015 12h:12 CET

Ces initiatives environnementales réussies à déployer au Sud de la Méditerranée (et ailleurs)

Jardin de Terre et Humanisme en Ardèche (France).
Nejma Rondeleux pour le HuffPost Algérie
Jardin de Terre et Humanisme en Ardèche (France).

Après avoir rencontré une semaine durant des initiatives écologiques françaises, dans le cadre du festival ”Femmes du Maghreb pour l'environnement” organisé par l'association Coup de Soleil Rhône Alpes du 12 au 16 octobre, Afaf Mikou, initiatrice du Club marocain Science citoyenne, Amira Taiba, vice-présidente de l'association algérienne Flambeau vert de Constantine et Radhia Louhichi, présidente du réseau tunisien Enfants de la Terre, repartent les valises pleines d'idées.

Des jardins partagés à la Ressourcerie verte, en passant par l'agroécologie et les jeux en forêt, les visites ont été fructueuses et certaines actions ont même commencé à germer dans les têtes des participantes.

"En rentrant à Constantine, je vais faire un compte-rendu de notre séjour à mes camarades de l'association et leur proposer l'idée d'organiser une Université de la Nature car nous sommes beaucoup de diplômés avec des compétences variées”, témoigne Amira Taiba à l'issue de la rencontre avec le Réseau régional des associations pour l'environnement, Frapna Rhône.

LIRE AUSSI:Trois associations maghrébines partagent leurs expériences écologiques en Rhône-Alpes

Comme Amira, Afaf et Radhia ont elles-aussi discuté de partenariats possibles qui pourraient les aider à initier ou renforcer ces projets réussis en Rhône Alpes dans leurs pays respectifs. Cinq exemples d’actions écologiques ont particulièrement retenu l’attention des participantes.

Les jardins partagés

jardin partagé chambéry

Ilots verts au milieu des barres de béton, les jardins partagés de quartier se multiplient dans les villes françaises. ”Produire des légumes collectivement permet de créer du lien social", explique Marc Pascal, notre guide à Chambéry. Né, il y a un an, dans le cadre du projet de rénovation urbaine de Chambéry, le petit jardin de 80 m2 de Chambéry-le-Haut (ci-dessus) accueille aujourd’hui une dizaine de jardiniers et jardinières.

"Et le bilan est très positif”, souligne Sylvie, une habitante du quartier et fidèle jardinière. ”Le jardin a pris sa place et la récolte a été bonne”.

Au Maghreb, où le lien social n’a pas encore été trop affecté par l’urbanisation, les jardins partagés sont plutôt perçus comme un bon moyen de ”remettre de la ruralité dans la ville et permettre une sensibilisation à l'environnement de façon ludique”.

C’est dans cette perspective que Radhia Louhichi aimerait développer les activités autour du jardin partagé implanté au sein du collège ”Abou Kacem Chebbi” qu’elle dirige depuis deux ans dans le quartier de Franceville à Tunis. ”Dans le cadre du projet l’école durable, nous avons développé l’agriculture biologique sur trois grandes parcelles de terrain”, raconte la directrice.”Cela nous sert de support pédagogique pour les élèves et les enseignants et permet d’impliquer les établissements alentour dans le Grand Tunis".

Pour Amira Taiba, les jardins partagés seraient une excellente activité supplémentaire à ajouter à l’association ”Flambeau Vert de Constantine" qui travaille beaucoup avec les enfants sur l’environnement.

La déchetterie recyclable

ressourcerie romans isère

A Romans sur Isère, petite ville de 25.000 habitants dans le département de la Drôme, la déchetterie communale abrite depuis deux ans un conteneur dédié à tous les objets et matériaux susceptibles de trouver une seconde vie (ci-dessus).

"Le but est de préserver l'environnement en oeuvrant à la réduction des déchets et à la lutte contre le gaspillage”, explique Aurélie Lebreton, présidente de la Ressourcerie verte l’association à l'origine du projet qui rassemble aussi les collectivités locales, Emmaüs (mouvement de solidarité envers les plus pauvres créé par l’Abbé Pierre) et une structure de réinsertion.

"Quelle bonne idée d’entreprise verte”, a tout de suite pensé Amira Taiba dont l’association accompagne les licenciés ou diplômés de master à l'université dans la création d'entreprises vertes. A l’heure actuelle, une vingtaine de projets sont à l’étude et trois ont été lancés, employant une dizaine de salariés. ”Il existe déjà une entreprise dans le recyclage des déchets, pourquoi ne pas imaginer une autre qui collecterait tous les matériaux et objets encore utilisables jetés”.

La Ressourcerie verte

ressourcerie verte romans

Une fois les objets collectés et répartis entre les différents acteurs, ceux destinés à la Ressourcerie verte sont acheminés vers l’association où ils seront nettoyés, réparés et revendus à prix libre au sein de la Matériauthèque.

”Ils sont réutilisés, réemployés, recyclés et donc sauvés de l’enfouissement!”, souligne Vincent Burais, animateur à la réduction des déchets.

Car les activités de la Ressourcerie verte ne s’arrêtent pas à la revente. Des ateliers de savoir-faire sont organisés tous les week-ends pour apprendre à réparer ces objets souvent jetés trop tôt: réparation d'appareils électroménagers, de textiles, stages de soudure, etc. figurent par exemple au programme de cet hiver. Et le concept attire. Deux ans après sa création, la Ressourcerie verte compte trois salariés, une trentaine de bénévoles et près de 350 adhérents.

L'agroécologie

engrais vert ardèche rabhi

Les atouts de la paille dans la culture du jardin, la préparation de l’engrais vert, les bienfaits d’une mare, etc., autant d’éléments de l’agroécologie présentés par l’association Terre et Humanisme lors de la visite des lieux à Mas de Beaulieu, en Ardèche.

“Ayant pour objet la relation harmonieuse entre l’humain et la nature, l’agroécologie est à la fois une éthique de vie et une pratique agricole visant à atteindre l’autonomie, la sécurité et la salubrité alimentaire”, indique le site de l’association initiée par Pierre Rabhi.

Depuis sa création en 1994, l’association accompagne le développement des pratiques agroécologiques à travers le monde et notamment sur le continent africain: au Mali, Burkina, Togo, Sénégal en Afrique de l’ouest mais aussi en Afrique du Nord.

"Au Maroc et en Tunisie, deux associations Terre et Humanisme sont déjà en place et en Algérie, une convention est en train d’être conclue avec le collectif Torba", a présenté Pierre-François Prêt, responsable du pôle solidarité internationale au sein de l’association.

Dès son retour, Radhia Louhichi va se rapprocher de Terre et humanisme Tunisie afin d’impliquer Réseau Enfants de la terre au nouveau projet qui se développe dans le quartier du Belvédère. ”Très fréquenté par les enfants et les familles grâce au jardin des plantes et au zoo, ce quartier est un terrain parfait pour nos activités de sensibilisation à l’environnement“.

LIRE AUSSI:Des échanges revivifiants au premier jour de la rencontre "Femmes du Maghreb pour l'environnement" à Lyon (PHOTOS)

Les jeux en nature

frapna ardèche jeux

Au cours d’une balade au sein de la réserve naturelle des Grads de Naves en Ardèche méridionale, Sandra Compère, bénévole à la Frapna Ardèche a présenté la mallette pédagogique utilisée lors des sorties en forêt. Des exemples qui ont particulièrement intéressés Amira Taiba.

"Les images sur le cycle de l’arbre est une excellente idée à reprendre dans le cadre de nos opérations de reboisement”, a commenté la vice-présidente de l’association Flambeau ravie de découvrir pour la première fois une végétation de garrigue. En partant, elle n'a pas manqué d'inviter la Frapna à découvrir les forêts constantinoises pour lui montrer à son tour les trésors de la région.

Galerie photoDes initiatives écologiques inspirantes Voyez les images

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.