MAROC
06/10/2015 09h:00 CET | Actualisé 16/10/2015 07h:56 CET

Bonne gouvernance en Afrique: Le Maroc tire son épingle du jeu

Bonne gouvernance en Afrique: Le Maroc tire son épingle du jeu
Bonne gouvernance en Afrique: Le Maroc tire son épingle du jeu

CLASSEMENT - La Fondation Mo Ibrahim du milliardaire anglo-soudanais du même nom, a publié lundi son indice de la gouvernance en Afrique, après avoir passé au crible les 54 pays du continent. Il en ressort qu’au cours des quatre dernières années, la progression de la gouvernance en Afrique s'est essoufflée, avec des performances contrastées selon les régions et les catégories et un score global moyen de 50,1 sur 100, soit une légère hausse de 0,2 point.

Dans le détail, le résultat de cet indice de la bonne gouvernance, qui comprend 93 indicateurs émanant de 33 institutions indépendantes africaines et mondiales et regroupés sous quatre catégories (sécurité et état de droit, participation et droits de l’Homme, développement économique durable et développement humain), s’est détérioré dans 21 pays et a progressé dans seulement 6 pays.

Bon score pour le Maroc

Le Maroc fait partie des six pays ayant réussi à améliorer leur score dans chacune des quatre catégories de l’indice, aux côtés de la Côte d’Ivoire, du Rwanda, du Sénégal, de la Somalie et du Zimbabwe.

Il fait aussi partie des pays ayant enregistré la plus forte progression de leur niveau global de gouvernance aux côtés du Sénégal, du Kenya, du Rwanda et de la Tunisie, "ce qui permet de s’interroger sur la probabilité de voir ces pays devenir les prochaines grandes puissances du continent", notent les auteurs du rapport.

Par catégorie, une progression a été enregistrée dans celles du développement humain et participation et des droits de l'Homme, avec respectivement +1,2 et +0,7. Pour la première, le Maroc tire là encore son épingle du jeu, avec la plus forte progression du continent (11,2), devant le Togo (+9,5), le Kenya (+5,9) et la République démocratique du Congo (+5,4).

Le développement économique durable est en revanche à la traine dans l’ensemble du continent. Cette catégorie présente à la fois le score moyen continental le plus faible (43,2) et la baisse de performance la plus marquée depuis 2011 (-0,7).

Maurice, le Cap-Vert et le Botswana en tête

"L'Afrique australe demeure la région la plus performante, avec un score moyen de 58,9, suivie par l'Afrique de l'Ouest (52,4), l'Afrique du Nord (51,2) et l'Afrique de l'Est (44,3). L'Afrique centrale est à la fois la région qui enregistre le score le plus faible (40,9) et la seule région dont le niveau s’est détérioré depuis 2011", souligne la Fondation Mo Ibrahim.

Les trois pays en tête du classement, à savoir Maurice, le Cap-Vert et le Botswana, ont enregistré au cours des quatre dernières années un déclin de leur niveau global de gouvernance, ainsi que dans au moins deux des quatre catégories, "amenant à s’interroger sur leur capacité à conserver leur position dominante à l'avenir", expliquent les auteurs.

Les trois pays en queue de peloton sont la République centrafricaine (24,9), le Soudan du Sud (19,9) et la Somalie (8,5). Deux d'entre eux, le Soudan du Sud (-9,6) et la République centrafricaine (-8,4) ont, avec le Mali (-8,1), également enregistré les détériorations les plus extrêmes.

LIRE AUSSI: