MAROC
14/10/2015 08h:26 CET

Après le sit-in réprimé à Rabat, le ministère de la Justice fait une piqûre de rappel contre les violences policières

Sit-in réprimé à Rabat: La piqûre de rappel de Ramid contre les violences policières
Sit-in réprimé à Rabat: La piqûre de rappel de Ramid contre les violences policières

JUSTICE – Après la violente dispersion, à Rabat, d’un sit-in de manifestants contre l’Arabie saoudite et sa mauvais gestion du pèlerinage à La Mecque, le ministère de la Justice s’est fendu, lundi 12 octobre, d’une circulaire envoyée à tous les procureurs généraux du roi.

Dans le document, le département de Mustapha Ramid, sans parler explicitement des actes violents commis par les policiers (coups de pieds, insultes et gifles sur la tête d’une manifestante), rappelle simplement le Dahir et les articles de loi concernant la tenue de sit-in pacifiques sur la voie publique, qui ne nécessitent aucune autorisation et n’ont pas à être réprimés.

Seuls les attroupements armés ou qui troublent l’ordre public sont susceptibles d’être dispersés par les forces de police, seulement si le premier appel à l’ordre prononcé par l’agent de police n’est pas respecté. En cas de non respect des sommations, les fauteurs de trouble peuvent alors être condamnés à des amendes et peines de prison.

LIRE AUSSI: